Lorsque le moteur se détraque

Dr. Michael LaitmanAujourd’hui nous découvrons que tous les problèmes se situent dans notre ego. Evidemment, en le changeant, en l’améliorant, ce faisant, nous nous élèverons au degré suivant.

En substance, c’est la voie que le développement humain prend toujours: au départ, chaque nouvelle phase semble être quelque chose de merveilleux, lumineux, pratique et en progrès. Chaque changement des formations sociales promet une nouvelle et belle vie. Et puis, après que nous nous soyons familiarisés avec encore une autre formation, après avoir vécu pendant un certain temps, nous découvrons que ce n’est pas tout à fait merveilleux. Le développement ultérieur révèle des sensations, des faits, et des états négatifs. Et même si nous continuons d’avancer, tous les aspects négatifs continuent à s’accumuler et à un certain moment nous ne pouvons plus le supporter.

Puis, faute de toute autre option, les révolutions éclatent, des guerres sont menées, ou bien nous parvenons à arriver à une entente et à atteindre de grands changements à la bifurcation, c’est-à dire au point de rupture. Ainsi nous sommes transformés, en arrivant à de nouvelles valeurs et à une nouvelle philosophie de la vie, et en commençant le développement de la phase suivante.

Évidemment, aujourd’hui, nous sommes devant une telle transition. Le premier état est devenu une valeur négative, et nous voyons son problème, notre ego, qui démolit toutes nos fondations. Pas un seul des éléments de notre ancienne vie ne fonctionne. Et cela signifie clairement que la nature d’aujourd’hui exige un changement.

C’est là que réside l’originalité de notre nouvel état. Après tout, jamais auparavant n’avons-nous changé la nature humaine. A chaque fois nous nous sommes simplement déplacés à un degré supérieur de développement, comme en changeant de vitesse pour accélérer. Mais maintenant que nous avons atteint la cinquième vitesse et que nous allons  à la vitesse maximum, le moteur s’est soudainement détraqué. Et nous ne pouvons pas continuer à rouler encore avec lui plus longtemps.

Par conséquent, nous devons changer le paradigme, les valeurs, l’objectif, le carburant, le moteur lui-même. C’est ce qui rend spéciales notre situation actuelle et la nouvelle période où nous entrons.

Nous devons changer la nature humaine, ce moteur égoïste qui nous a toujours poussés à nous développer, consommer, sentir, comprendre et découvrir quelque chose de nouveau. Aujourd’hui, cela ne fonctionne plus, cela ne peut pas nous faire avancer. Et c’est pourquoi nous devons changer la force naturelle du développement.
 
D’une  «Discussion sur une nouvelle vie » n°20, 28/03/2012

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed