Personnes solitaires, rejoignez-nous!

Dr. Michael LaitmanAux nouvelles (Tiré de BBC News): « Les gens en âge de travailler qui vivent seuls augmentent leur risque de dépression de près de 80% par rapport aux personnes vivant dans des familles, selon une étude finlandaise. Elle affirme que les principaux facteurs sont les mauvaises conditions de logement pour les femmes et le manque de soutien social pour les hommes, qui sont tout autant  touchés.

« L’étude a suivi l’utilisation des antidépresseurs chez  3.500  finlandais.

«Un organisme de bienfaisance en santé mentale a dit que les gens qui vivaient seuls devaient être pris en compte pour parler de leurs problèmes.

« Les auteurs de l’étude soulignent le fait que la proportion de ménages d’une personne dans les pays occidentaux a augmenté au cours des trois dernières décennies, avec une personne sur trois aux États-Unis et au Royaume-Uni vivant seule.

«Ce genre d’étude sous-estime généralement les risques parce que les gens qui sont à risque ont le plus tendance à être ceux qui sont le moins susceptibles de compléter leur suivi. Nous n’avons également pas été en mesure d’évaluer dans quelle mesure la dépression non traitée était commune.

«Vivre seul, selon l’étude, pourrait être lié à des sentiments d’isolement et à un manque d’intégration sociale et de confiance, qui sont des facteurs de risque pour la santé mentale.

« Beth Murphy, chef de l’information de l’Esprit de charité pour la santé mentale, a déclaré que la hausse du nombre de personnes vivant seules avaient eu un impact évident sur la santé mentale de la nation.

«Il est donc essentiel qu’on donne aux personnes vivant seules le traitement le plus approprié, tel que les thérapies par la parole, qui fournissent un environnement sûr et de soutien afin de discuter et de faire face aux problèmes, plutôt que d’être simplement laissée à compter uniquement sur les antidépresseurs. »

Mon commentaire: C’est pourquoi ils devraient étudier dans les classes de l’éducation intégrale- pour  acquérir une société particulière qui crée des vagues de connexion positive, de proximité, et d’amour chez chaque participant. Ensuite, nous serons en mesure de mener une étude de recherche et de montrer à quel point nous avons réussi à augmenter leur niveau de bonheur, de confiance, et de santé psychologique et physique, et combien les taux de criminalité et de suicide ont diminué.

Quand nous nous adressons à la société, nous devrions atteindre les personnes seules et leur expliquer que précisément dans notre cercle, ils trouveront la chaleur et le soutien de l’environnement. L’effondrement de l’institution du mariage est destiné à montrer aux gens qu’ils ont besoin pour construire leurs relations d’un niveau différent, le niveau du don inconditionnel et d’amour, plutôt que celui de l’attraction bestiale.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: