Regarder le groupe à la lumière de l’amour

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quels sont les efforts que devrait faire le groupe afin d’atteindre la correction tandis qu’en même temps ses membres découvrent la sagesse de la Kabbale?

Réponse: Les efforts devraient être de ne pas juger tout membre du groupe en fonction de l’état où il se trouve. Nous sommes tous des « serpillières», comme le Rabash avait l’habitude de dire, nous sommes tous non corrigés. Tous les péchés et les attributs négatifs sont en chacun de nous.

Une personne qui a atteint des niveaux spirituels élevés découvre sur son chemin les désirs dégoûtants et de répulsion qu’elle a, et elle est choquée par le fait qu’elle puisse avoir de tels désirs. C’est même impossible à imaginer! À la suite de la brisure, chacun dispose de toutes les sortes de désirs à l’intérieur de lui. Par conséquent, nous ne devons pas voir quelqu’un comme corrompu.

« Il prend l’un pour connaître l’un ». Si je vois une faille dans quelqu’un, c’est uniquement parce que je suis corrompu. Si l’on me corrigeait, je pourrais voir l’autre en fonction de mon niveau de correction, comme totalement corrigé, parce que tous ces degrés existent déjà. Ce que je vois maintenant est le reflet de mon ego. C’est mon ego qui représente cette image pour moi.

Donc, l’essentiel du travail dans le groupe est d’accepter tous les membres comme votre bébé bien-aimé. Peu importe ce qu’il fait: s’il ne vous permet pas de vous reposer, s’il fait un gâchis, s’il casse tout, vous savez qu’il est votre bébé. C’est ainsi que vous devez traiter l’ami. Il s’agit d’un signe d’amour.

Je parle d’un ami et signifie qu’une personne peut traiter les autres de cette façon aussi, et pas seulement être venu pour rejoindre le groupe. L’entraide signifie examiner les états de chaque individu.
Du Congrès « Un »  dans le New Jersey 12/05/12, cours n°2

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: