Un changement intérieur

Dr. Michael LaitmanLe simple fait qu’une personne étudie selon la méthode de l’éducation intégrale la change de telle manière que son paradigme et ses sentiments changent le monde où elle vit, et elle ressent le monde comme un endroit totalement différent. Nous pouvons dire que par la création d’un monde imaginaire pour une personne, nous changeons ses paramètres intérieurs naturels, psychologiques. Dans l’ensemble, aujourd’hui, nous nous développons d’une façon absolument bestiale et nous voyons que nous ne pouvons pas continuer à exister de cette façon. Cela signifie que nous pouvons changer le monde que par notre perception, et c’est ce que nous faisons.

Ici nous avons déjà commencé à ressentir qu’un changement réel et profond interne se déroule chez une personne, et nous pouvons voir combien elle change intérieurement et comment le monde entier devient différent. La vie est fondamentalement un sentiment de quelque chose qui n’existe pas vraiment, c’est simplement la façon dont vous le sentez.

Donc, nous devons constamment effectuer de très sérieux travaux psychologiques, dans des ateliers, établir des relations, dans nos sentiments, dans les définitions: que signifie la réalité, relativement et objectivement, qu’est-ce que la société, qui suis-je, et quel est le statut que nous devrions maintenir, puisque tout est en constante évolution et très vague? Soudain, le monde et moi devenons quelque chose qui est indéfini, dépendant, et où vous pouvez conduire une personne dans tous les sens que vous voulez: où serons-nous?

Nous devons avoir ce sentiment, car d’une part cela a trait aux options d’une personne. D’autre part, ces sentiments doivent être libres, et une personne doit sentir qu’elle peut changer le monde et elle-même et se lier à d’autres. Les autres vont aussi percevoir ce monde qui est en fait une petite image qui a gelé dans notre imagination, dans notre impression, et peut être modifiée.

La chose principale est de présenter à une personne une image correcte et ce que cela devrait être: une sortie complète d’elle-même vers l’extérieur et le sentiment de la seule force de la nature, qui est la force du don sans réserve et de l’amour, de la bonté et de la coopération mutuelle. Quand nous stabiliserons cette image, ce sentiment, dans l’esprit d’une personne et que la société la prendra en charge, nous commencerons à changer sans crainte, et il y aura en fait  une transition intérieure à partir de la perception égoïste de la réalité (en moi), vers  la perception extérieure  (à partir de moi). 

D’une «Discussion sur l’éducation intégrale », le 27/02/2012

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: