Un état corrigé

Dr. Michael LaitmanQuestion: Vous avez dit que nous devons constamment revenir à l’état corrigé et de garder cela à l’esprit. Qu’est-ce que cet état?

Réponse: Le fait est que lorsqu’une personne atteint une connexion intégrale avec d’autres personnes dans un groupe qui n’est pas trop grand, elle s’en souvient, elle a une impression appelée Reshimo, (souvenir). Cette impression est émotionnelle et ell  est stockée en elle comme un souvenir, mais c’est une mémoire active.

Cela signifie que, avec l’aide de n’importe quel état ​​qui lui ressemble nous pouvons toujours réaliser le Reshimo et réellement commencer à en faire à nouveau l’expérience, à vivre en lui et immédiatement ressentir en lui la facilité, l’absence de restrictions, la chaleur, la sécurité et la sortie de toute crise, etc.

Quand une personne commence à sortir d’elle-même et à se connecter à d’autres, elle voit que tous les problèmes qu’elle sentait avant ont été ressentis par elle parce qu’elle avait une perception différente de la réalité, «pour elle-même» et non « venant d’elle-même ».

Donc, la chose principale est de laisser une impression très précise de la coopération mutuelle avec le monde autour de soi, avec l’environnement, chez une personne et de lui enseigner les habitudes et la façon dont elle peut revenir à partir de différents états à cet état de base. Ensuite, nous allons y revenir, à des niveaux différents, plus élevés, malgré les interruptions possibles, avec l’aide de différents environnements, dans n’importe quel environnement.

Question: Combien de fois doit-on avoir à retourner à l’état corrigé au cours de la journée?

Réponse: Cela doit être constamment en soi. J’essaie de transformer n’importe quel état où ​​je me trouve en état corrigé.

Question: Comment cela peut-il être intensifié, comment cela peut-il être plus fort et plus puissant?

Réponse: Il est possible de l’intensifier par la résistance que je ressens afin d’y revenir. Finalement, quand je vaincs la résistance que je ressens, elle devient un coefficient d’intensité. Mes expériences de coopération, l’opposition des états « pour moi » et «venant de moi » sera donc plus claire, plus lointaine et plus forte.

Question: Lorsque vous décrivez ce phénomène, je le vois comme un processus individualiste, mais nous sommes toujours en train de dire qu’il s’agit d’un processus de groupe.

Réponse: Il s’agit d’un processus de groupe, mais nous parlons d’un effort individuel dans le processus de groupe. Plus tard, lorsque le processus se stabilise comme un processus de groupe, tout le monde va commencer à ressentir un partenariat uni. C’est l’état dans lequel les individus deviennent un tout, tout comme de nombreuses gouttes fusionnent en une seule dans laquelle aucune division ne se fait sentir, mais c’est plutôt le sentiment d’une grande goutte unie.

Mais nous disons que ces états sont en constante évolution-les groupes se séparent et se reconnectent. Nous ne parlons pas d’un groupe ou du fait que l’humanité soit devenue un tel groupe. Par conséquent, la composante individuelle de mon travail avec l’ensemble de l’environnement devient la chose principale ici.

D’ «Une conférence sur l’éducation intégrale », le 27/02/2012

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: