Tous les changements sont en moi et non à l’extérieur

Dr. Michael LaitmanL’humanité  s’est développée depuis des siècles, mais dans quel sens? Si l’on regarde la nature, nous voyons que la nature tend vers l’équilibre. La chaleur et le  froid, la pression et le vide, s’équilibrent.

Tous les phénomènes naturels tendent vers l’équilibre des forces et l’inclusion mutuelle, car c’est l’état le plus constant et le plus stable, sans pression. Finalement, tout va équilibrer. Par cela, nous pouvons comprendre ce que les kabbalistes nous disent au sujet de notre situation et sur le fait que nous devons atteindre un état d’équilibre avec le Créateur, avec la nature générale, car le Créateur et la nature sont la même chose.

Qu’est-ce que cela signifie atteindre un état d’équilibre avec Lui? Le Créateur est l’attribut du  don sans réserve et de l’amour, et nous devrions atteindre la même chose, que cela nous plaise ou non. Le Créateur nous donne constamment sans réserve, et de l’intérieur, exploite le «moteur» de notre ego de plus en plus, de sorte que nous sentions constamment que nous sommes sous pression croissante, dans un état qui est de plus en plus déséquilibré, avec le Créateur.

Ceci nous oblige à faire quelque chose. Jusqu’à maintenant et tout au long de notre histoire, ce qui signifie notre développement, nous avons essayé d’équilibrer la pression à l’aide de différentes technologies, des structures sociales, des habitudes, et des moyens  pour nous protéger de la chaleur et du froid, de  la pression et d’autres changements de ce type.
La nature est constante, tandis que nous développons en permanence de l’intérieur par une chaîne de Reshimot (réminiscences) qui ne cessent de changer. Notre résistance envers la nature se développe constamment.

All The Changes Are Inside Me, Not On The Outside

Tous les changements ont lieu à l’intérieur de nous. Même si nous voyons un monde extérieur qui change, tels que des périodes géologiques et historiques, des générations, ou que ce soit, tout cela se passe à l’intérieur de nous.

Nous rayonnons cette réalité vers l’extérieur, mais il n’y a rien en fait à l’extérieur. Une personne est un «boîte» fermée, et l’image du monde y est représentée à l’intérieur. Toutefois, elle ressent cette image comme si elle était à l’extérieur.

De même, nos yeux tournent cette image à l’envers. L’œil perçoit le monde entier en sens inverse, puis le cerveau le convertit de nouveau. Si nous devions mettre des lunettes spéciales qui font la même chose, après un certain temps, le cerveau s’y habituerait et convertirait l’image dans la bonne direction. Ceci illustre le fait que tous les changements ont lieu à l’intérieur de moi, non pas  à l’extérieur.

C’est pourquoi nous disons que, comme il est écrit, « il n’y a rien hormis Lui », c’est la seule force constante qui fonctionne et qui m’influence. Il a préparé tous les Reshimot (gènes d’information) à l’intérieur moi, et tout ce que je découvre dans ma vie, dans mon monde, dans ma réalité, est le résultat des Reshimot. Ils sont responsables de tout ce que je peux voir, entendre, goûter et sentir.
Je dois constamment essayer de me rappeler cela, si quelque chose doit être changé, c’est moi. La méthode kabbalistique n’est pas destinée à la correction du monde, mais, avec son aide, une personne se corrige elle-même ainsi que sa perception. Ainsi, malgré la connaissance commune, si une personne veut entrer dans l’image spirituelle, il lui faut recentrer sa vision.

Les stéréogrammes sont basés sur le même principe. Pour les voir, une personne doit recentrer sa vision. Comment pouvons-nous changer de focus afin de discerner la nouvelle couche de la réalité? C’est très simple. Nous devons accepter le monde comme une réalité qui est gérée par une seule force, et que tous les changements ont lieu à travers mes Reshimot.

Je ne cesse de tenter de percevoir et de comprendre la situation, de me rappeler que j’ai toujours fais face à la seule force à l’intérieur de moi et que les Reshimot qui sont en constante évolution à l’intérieur de moi sont opposés à cette force. Donc, je dois arriver à l’équilibre, dont nous avons parlé,  à chaque instant de ma vie.
La principale loi de la nature, c’est que, malgré tout ce qui est évoqué à l’intérieur de moi, je me construise afin que je puisse être aussi semblable au Créateur que possible, et de ne pas différer de lui dans mes attributs. C’est la chose principale.

En atteignant le niveau actuel, je prends la parole au prochain niveau. Ainsi, je m’équilibre avec le Créateur dans tous les paramètres, dans tous les 125 degrés, en devenant totalement égal et semblable à Lui, et  en parvenant  à un équilibre total.

Dans l’ensemble, il s’agit d’un schéma simple. Le monde est constant, mais il change à l’intérieur de moi, le colore à nouveau à chaque fois, et je dois être équilibré avec la force qui donne sans réserve et stabilise pour moi l’image actuelle.

Du Congrès « Un » dans le New Jersey 12/05/12, Cours n° 3

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: