Sommes-nous perdus? Nous ne le sommes pas!

Dr. Michael LaitmanQuestion: Certains gens boivent de l’alcool, certains ont besoin de médicaments, certains sont fanatiques, certains ne voient pas autre chose que leurs idées, certain ressentent de la haine et de la peur, certains ne pensent qu’au sexe, certains sont malades et ne pensent qu’à leur santé, et certains sont totalement conduits par l’argent ou par le pouvoir. Cependant, il y en a quelques-uns, les rares autres, qui se concentrent sur ​​ce qui est en dehors d’eux-mêmes et ont l’intention de faire le bien. La vie est fondée sur ces quelques-uns.

Dites à une personne qui ne se préoccupe  que de son état de santé ou du sexe de réfléchir sur le monde. Savez-vous ce qu’il répondrait ? Essayez.

L’humanité est sur le point de prendre une décision. Soit elle périra ou commencera à corriger la situation progressivement. Dans un court laps de temps elle va arriver au point de non retour. Peut-on transmettre à la terre et à  l’humanité uniquement notre amour et nos vœux de santé et rien d’autre?

Réponse: Vous n’êtes pas en train de tenir compte deux circonstances:

1.    Le monde est gouverné par la force supérieure conformément à son plan et à son  but, et nous ne pouvons influer sur cette force. Cela nous amène à l’objectif, à notre correction, dans l’équivalence de forme avec lui, soit par la souffrance ou consciemment, par le bien, en fonction de notre comportement.

2.    Selon notre comportement, nous, le un pour cent, avons eu une influence à  plusieurs reprises dans le passé par rapport à l’influence négative des masses, le 99 pour cent. Toutefois, c’est à la condition que nous agissions correctement, en coopération.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: