La nouvelle Babel

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, « Arvout (Garantie mutuelle) »: Par conséquent, seuls les membres de la nation israélienne ont été admis dans l’Arvout recquise, et pas du tout les nations du monde, parce qu’elles n’y participent pas.

C’est ainsi que le désir de recevoir a commencé à se diviser. Dans l’antique Babel, une nation qui y avait  vécu a commencé plus tard à se scinder en différents groupes qui se sont dispersés dans le monde entier car la force supérieure ne les retenait plus ensemble. Cette dispersion a signifié que les désirs de recevoir ont découvert les différences entre eux. Les désirs différents qui appartiennent à différents niveaux tels que «la Syrie», «la Transjordanie », « la Terre d’Israël », l’ «Egypte », etc.… ont commencé à apparaître. Dans la mesure où ils ont été révélés, nous nous sommes sentis de plus en plus séparés jusqu’à ce que nous ayons découvert à quel point nous sommes toujours reliés par eux dans l’intériorité.

Aujourd’hui, nous sommes forcés de  nous connecter car nous dépendons les uns des autres, et nous ne pouvons pas exister sans l’autre. Ainsi Babel revient  et nous oblige à reconstruire « une tour qui atteint le ciel», mais pas celle égoïste cette fois-ci. Nous ne défions pas le ciel maintenant, mais plutôt nous élevons au don sans réserve, à l’amour, à l’équivalence avec le  Créateur. C’est ce qu’on appelle la vraie « ascension vers le Ciel ».

Aujourd’hui, au moment de la destruction totale de la vieille tour de Babel, nous découvrons les effets destructeurs de notre  égo, la source de tous nos maux, et combien nous sommes séparés et éloignés les uns des autres. Ainsi finit la dispersion des Babyloniens, chacun veut vivre séparément sans aucunes obligations envers les autres, et dans le même temps, il s’avère que pour survivre, nous aurons besoin d’une connexion mutuelle générale. En raison de notre dépendance à cet égard, nous sentons que nous devons nous reconnecter, mais comment?

En ressentant la nécessité de construire une nouvelle tour de Babel, nous la construisons en nous corrigeant nous-mêmes pour donner sans réserve. Finalement, nous allons devenir de nouveau une nation et  allons construire la  « tour qui est remplie de bonté » et atteindre le ciel.

De la 4eme partie du cours quotidien de Kabbale du 04/06/2012, « Arvout (Garantie mutuelle) »

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: