La première phase est terminée : Quelle est la suivante?

Dr. Michael LaitmanQuestion : En Israël, la méthode intégrale est déjà mise en œuvre, mais ailleurs, elle commence seulement à faire ses premiers pas. Mais pour faire ce premier pas, il faut un certain courage et soutien.

Réponse : Il y a un environnement particulier ici, en Israël. C’est une tout autre ambiance, des inclinations différentes pour toutes les conditions initiales. Dans d’autres pays, ce processus est beaucoup plus difficile. Je pense qu’il devrait suivre le même genre de chemin qu’en Amérique du Nord, par exemple. À l’heure actuelle, les Américains commencent à aborder la deuxième phase.

La première phase a commencé avec le mouvement de protestation « Occuper Wall Street ». En outre, ces mouvements ont eu lieu dans de nombreuses villes en Amérique et au Canada. Nos gens n’ont pas participé à ces manifestations elles-mêmes, car il est inutile d’échanger une chose contre une autre, les révolutions n’ont jamais rien apporté d’autres que de la souffrance. C’est pourquoi nous n’allons à de tels événements, que pour distribuer notre matériel.

Tout d’abord, nous avons rencontrés une certaine résistance, la police nous traitait avec suspicion, etc. Mais après avoir appris quel genre de matériel nous distribuions, ils arrêtèrent d’objecter. D’une certaine manière, dans divers pays, ce matériel passe par les autorités, la police, et reçoit leur approbation interne, ainsi ils ne nous touchent plus, ils nous permettent de distribuer nos informations et nous traitent avec respect.

Il s’agit de l’achèvement de la première étape.

Presque une année s’est écoulée depuis le début des protestations. Et maintenant, un phénomène intéressant se produit. Alors que nous distribuons constamment des tracts de plus en plus récents, les gens voient que nous avons un matériel très logique. Dans ces tracts, nous commençons progressivement à expliquer la méthode intégrale : pourquoi seule l’union peut fonctionner. Et ici, les autorités commencent à jouer avec nousintérieurement. Et les manifestants eux-mêmes, aussi, car ils comprennent que nous avons une force intérieure, une idée – quelque chose qui leur manque. Tout ce qu’ils ont est « nous allons briser des fenêtres, nous battre les uns contre les! autres, prendre aux uns pour donner aux autres. »

Naturellement, ni le gouvernement, ni la police, ni les personnes dont on veut prendre les biens, sont d’accord avec cela. Alors que nous, au contraire, en nous mettant nous-mêmes à la place des autres, nous devenons très demandés. Ils veulent nous utiliser pour légitimer leurs mouvements et ils nous invitent. Il en résulte une symbiose très intéressante : tous deux, les mouvements de protestation et nous-mêmes sommes intéressés à diriger les protestations vers un déroulement correct. »

Vous avez raison, il n’y a rien de bon dans ce monde et tout doit être changé. La seule chose, c’est que nous devons le changer ainsi. Voyez par vous-mêmes. Allez-vous vraiment détruire tout ce qui existe aujourd’hui ? Et que construirez-vous à la place ? Avez-vous des plans, des opportunités et des idées ? Avez-vous préparé des ressources ? Non ! Mais nous offrons une solution, et en plus, une solution qui ne nécessite pas de grandes ressources. Tout ne dépend que de nos désirs, et nous serons en mesure de réaliser cet objectif.  »

Aujourd’hui, nous sommes invités à toutes sortes de forums où diverses opinions sont exprimées. Nous sommes vraiment en demande actuellement. Pendant longtemps, nous ne cherchions pas le contact, car chacun essayait de nous attirer vers lui et de nous conformer à eux, sentant qu’il y avait là une certaine force supplémentaire. Mais c’est n’est plus le cas désormais, maintenant ces personnes comprennent, qu’elles doivent être au moins à égalité avec nous. Nous entrons peu à peu dans ce processus, mais nous restons toujours nous-mêmes.

Et maintenant, une nouvelle phase commence, et, malheureusement, à cet égard, l’Amérique du Nord est à la traîne : Il y a une pénurie d’enseignants pour l’éducation intégrale. Nous avons besoin de former des enseignants et des éducateurs très rapidement, et au lieu de donner aux gens des dépliants, nous devons leur offrir des conférences et des explications. Il s’agit de la phase suivante.

Extrait du «discours sur l’éducation intégrale » 20/05/12

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: