Sur le point d’avoir une attitude raisonnable envers la vie

Dr. Michael LaitmanAujourd’hui, nous percevons non seulement le monde autour de nous comme inversé, hostile et menaçant, mais nous ressentons aussi notre propre nature comme étant hostile, car l’égoïsme nous met dans ces états, et nous ne pouvons pas le dompter, ni le détruire.

Nous épuisons les ressources naturelles, même si nous savons que dans 20 ans il n’y en aura plus. Et que se passera-t-il ensuite ? Ce n’est pas important. Le principal est de profiter au maximum, afin d’accumuler des «billets verts» à la banque. Alors, quelle est l’approche intelligente ici ? Nous fabriquons des millions d’articles en plastique pour les jeter à la poubelle quelques mois plus tard, et l’huile avec laquelle nous fabriquons ce plastique disparaîtra, mais nous n’y pensons même pas.

Toutes ces manifestations hostiles de la nature interne et externe envers nous, forcent une personne « à se rétrécir» et à se cacher dans un coin. Elle ne peut pas contrôler cette nature ou une autre personne, que ce soit la sienne ou celle qui est à l’extérieur.

En conséquence, nous nous trouvons dans le besoin de faire un choix. Cela s’ajoute, en particulier, à la reconnaissance du mal dans notre nature, qui nous place en opposition à la nature extérieure et ne nous permet pas de tout considérer avec sagesse, de façon correcte et raisonnablement. L’ego nous oblige à être attirés par la richesse, l’honneur, la connaissance et le pouvoir, et nous ne l’utilisons que de manière nocive.

Tout cela est la révélation du dommage, résultant de ce qui nous est arrivé durant les 30-40 dernières années. Jusque-là, nous nous sommes développés correctement : Les gens n’utilisaient la nature que lorsque cela était vraiment nécessaire. Je me souviens que la garantie sur mon premier réfrigérateur était de 18 ans ! Aujourd’hui rien de tout cela n’existe ! Aujourd’hui, tout est fait pour que le produit se décompose le plus rapidement possible. Même s’il n’est pas hors-service, on vous demandera de remplacer l’ancien produit pour un nouveau moins cher.

Il s’avère que nous avons traversé la frontière d’une attitude correcte à la vie, au monde, et à la nature. Et nous devons reconnaître nos mauvaises relations envers nous-mêmes, envers d’autres, et envers la nature. Et seulement après cela, il sera possible de parler du fait qu’il existe un système pour atteindre l’harmonie.

Il nous révélera un immense monde entier, qui n’est pas construit sur des contraires, sur un esclavage absolu et une liberté totale, mais sur une ligne médiane correcte, ce qui signifie que tout sera équilibré. Ensuite, nous verrons que c’est précisément ainsi que la nature fonctionne.

Ainsi, je pense que les relations vont enfin changer, le pendule se déplacera, l’amplitude de son oscillation qui dévie dans la direction opposée à son état d’origine, parviendra à son milieu. Ensuite, nous commencerons à agir mutuellement, non pas à travers des moyens de communication, mais par une communication directe et interne avec l’autre, non pas verbalement, non pas extérieurement émotionnelle, mais en créant un champ mutuel de relation.

Nous avons ces aptitudes, pour lesquelles nous n’avons besoin d’aucun appareil. Nous ressentirons simplement tout le monde et toute chose, comme un seul tout collectif.

Extrait d’un «Discours sur l’éducation intégrale » 21/05/12

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed