Diriger le désir vers la Lumière

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, « L’essence de la sagesse de la Kabbale »: Cette sagesse est généralement divisée en deux parallèles, selon des normes identiques, comme deux gouttes d’eau. La seule différence entre elles est que la première norme s’étend de haut en bas dans ce monde, et la seconde la traverse de bas en haut, précisément par les mêmes voies et les dissimulations imprimées à la racine quand elles sont apparues de haut en  bas.

La descente s’est faite en cinq étapes, à partir de la « racine » phase (zéro) jusqu’à qu’à la quatrième phase, et il y a exactement les mêmes étapes sur le chemin du bas vers le haut. D’où  proviennent ces niveaux? Du désir que la Lumière a mis à travers les mêmes stades de développement.

Ainsi, la structure est fixe et seulement la façon dont cela est mis en place est appelée développement. En fait, il n’y a ni haut ni bas, on ne découvre seulement la complexité des relations entre la Lumière et le récipient que dans une plus grande mesure. Tout d’abord, quand ils étaient ensemble, nous ne pouvions pas le discerner, plus tard, quand cela s’est ouvert, l’image est devenue plus complexe en raison des nouveaux détails qui ont été ajoutés aux niveaux de la compréhension des Sefirot, les mondes, les Partsoufim, etc.

Plus tard, les Reshimot (gènes d’information) qui ont été laissés après la descente sont remplis lors de l’ascension.

Dans l’ensemble, il y a un désir, un Reshimo, et la Lumière qui à la fois agit sur eux et qui construit un Massakh (l’écran), ce qui signifie le niveau de compatibilité entre la Lumière et le désir.

La lumière est le bien et elle est appelée la Lumière que ramène vers le bien à partir du désir car le Reshimo veut quelque chose qui est totalement à l’opposé. Si nous  continuons à diriger notre désir vers la Lumière, nous le plaçons sous l’influence de la Lumière, et la Lumière transforme le désir en un bon désir.

Question: Selon le schéma, nous commençons l’ascension de la phase quatre, comme si elle était la première étape. Comment cela fonctionne?

Réponse: Il est vrai qu’il y a deux opposés ici. Si nous grandissons dans notre écran et dans l’utilisation de la volonté, nous élevons les niveaux de l’épaisseur (la profondeur du désir), de la phase de la racine à la quatrième phase. Nous sommes descendus des niveaux de la volonté sous l’écran, et nous élevons le niveau de l’écran lui-même.

Dans tous les cas, tout en se déplaçant dans ce monde l’utilisation du désir diminue. La phase quatre ci-dessous ne symbolise pas le niveau de la «matière» du désir, mais le travail que nous avons à faire avec lui.

Ainsi, nous commençons l’ascension avec un petit désir puisque nous ne se sentons pas la «matière» elle-même, mais plutôt de savoir s’il ya un écran au-dessus. Nous atteignons la perception de la Sainteté ou de l’impureté, mais pas le désir lui-même.

De la 3e partie du cours quotidien de Kabbale 08/06/12, « L’essence de la sagesse de la Kabbale »

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed