Le monde doit savoir la vérité

Dr. Michael LaitmanQuestion : Il y a deux forces : l’une conduit à l’unité et à la bonté, et l’autre à la destruction et à la mort. À l’heure actuelle, l’humanité va irréversiblement en direction d’un point de bifurcation, où nous devons nous arrêter, parce que nous ne pouvons plus continuer ainsi. Si les choses se passaient de façon naturelle, serait-ce catastrophique ?

Réponse : Oui, ce serait une catastrophe naturelle et sociale, c’est-à-dire des guerres. Si nous continuons obstinément à aller à l’encontre de la nature, alors d’une part, il y aurait une variété de catastrophes naturelles comme des tremblements de terre, des ouragans, etc, et d’autre part, cela déclencherait en nous une telle tension et une telle pression interne que la guerre nucléaire mondiale éclaterait. C’est le cours naturel des événements sans l’éveil de notre conscience.

Mais si nous révélons ce point à l’avance au moyen des médias, avec toutes sortes de possibilités, alors nous pourrons avancer. Cela devrait se faire, non pas quand cela est déjà inévitable et que nous entrons dans un état de conflit majeur, mais alors que nous anticipons le tout, et que nous le sentons à l’avance, comme si ce point existait déjà, et alors nous pourrons commencer à changer nous-mêmes et la société.

Ceci ne peut être réalisé qu’en diffusant la vérité sur notre état et notre direction : vers quoi nous nous dirigeons, quelle force nous fait avancer, et sur le caractère inévitable d’arriver à cet état précis. Actuellement, les gens en parlent déjà, mais très peu.

Et surtout, il y a une méthode de correction qui nous permet de changer ce qui existe aujourd’hui. Soit dit en passant, la méthode elle-même est indolore, sans drame. Une personne n’aura pas besoin de se détruire.

Une personne arrive vers un groupe et s’y engage sous l’influence d’un environnement doux, gentil et respectueux, elle y assiste comme si c’était un simple atelier psychologique dans une université. Et après quelques séances, elle commence à sentir la façon, dont elle-même et sa perception du monde changent.

Donc, rien de dramatique n’arrive à cette personne. Elle commence simplement, facilement et confortablement à acquérir un nouveau système de connaissance et une nouvelle perception du monde.

D’un «Discours sur l’éducation intégrale » 13/06/12

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: