Il n’existe pas de calcul en amour

Dr. Michael LaitmanA l’intérieur de chaque nation, il se cache une force interne qui l’unit. Toutefois, les fils d’Israël, comme le Baal HaSoulam explique, qu’ils ne sont pas comme le reste des nations qui possèdent cette interconnexion naturelle. S’il n’y a pas d’amour entre eux, ils se dispersent facilement. Seule la haine des autres nations les tient ensemble et les protège contre l’assimilation complète.

Le Baal HaSoulam utilise l’exemple d’un sac de noix. Ils sont si peu disposés à s’unir qu’ils s’agitent et se frappent les unes contre les autres, mais le « sac », qui signifie l’antisémitisme, ne les laisse pas tomber en morceaux. Toutefois, ce n’est pas de l’amour et ce n’est pas l’unité. Alors, combien de temps dureront-ils?

C’est pourquoi le moment est venu pour eux de s’unir les uns avec les autres et non pas en raison du «sac» qui les entoure, mais basé sur l’amour et l’interconnexion. Alors, la pression externe ne sera pas nécessaire et elle cessera. Soudain, les cousins ​​arabes vont changer leur relation et en fait vont devenir comme des frères pour eux. C’est parce que le point n’est pas quelqu’un d’autre, mais c’est ainsi que la plus élevée gouvernance influence le peuple juif.

Si la nation fusionne, le « sac » ne sera plus nécessaire, et de cette façon, toutes les forces négatives dans le monde seront éliminées, uniquement par le biais de l’unité. En réalisant cette méthode, les gens sentent quelque chose qui est inculquée dans leur âme et oubliée depuis longtemps.

La graine a déjà été plantée, et c’est pourquoi le Baal HaSoulam écrit que la nation juive a besoin d’éveiller l’amour en son sein à nouveau, tandis que bien sûr, il est nécessaire d’être ouvert à tout le monde. Qui sait où les dix tribus qui sont tombées pendant le temps du Premier Temple ont disparu? Qui sait où leurs descendants sont aujourd’hui et combien il y en a.

Quoi qu’il en soit, si le monde entier doit arriver à la même unité, alors, bien sûr, la nation juive est prête à accepter tous ceux qui le souhaitent. Il n’existe pas de comptes en amour. Ceux qui le souhaitent, la rejoignent.

D’une «Discussion le 06/05/12 »

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: