Une guerre futile contre le désir

Dr. Michael LaitmanTout au long du processus de création, il y a une connexion constante fixe entre la Lumière et le désir. La Lumière a créé le désir, l’a attaché à elle-même, et il est donc lié à la Lumière pour toujours. Nous ne pouvons pas rompre ce lien.

La créature ne peut se limiter elle-même, et par cela, c’est comme si elle cessait de recevoir la Lumière, elle peut faire toutes sortes de choses, mais elle ne peut pas vouloir cesser de désirer cette Lumière! Tel est le fondement de la création, c’est la nature du désir de recevoir ce qui a été créé par le Créateur.

Donc, en ce qui concerne notre désir de recevoir, La lumière est toujours dans au repos absolu et nous la désirons toujours! Peu importe combien nous nous limitons, combienMasachim (écrans), nous avons, nous faisons tout au-dessus du désir de recevoir. Le désir ne disparaît jamais et aspire toujours à la Lumière. Aucune dissimulation et révélations, aucune cloison ou aucun degrés ne changeront cela, le désir n’existe que s’il sent la Lumière et aspire à Elle. S’il n’ya pas de Lumière il n’y a pas de désir.

Ainsi, nous pouvons effectuer différentes actions seulement au-dessus du désir, puisque c’est notre nature et il est impossible d’y échapper. Nous ne pouvons rien faire avec nos désirs, seulement au-dessus d’eux, ce qui signifie différentes enveloppes et différentes corrections. Le désir demeure constamment puisque c’est la matière fixe de la création. Nous devons comprendre cela afin de ne pas lutter contre le désir de recevoir et d’essayer de corriger le monde naïvement, mais nous devons nous élever au-dessus du désir et l’utiliser différemment.

De la 3e partie du cours quotidien de Kabbale 02/07/12, L’étude des dix Sefirot

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed