L’ére de l’ascension cruciale

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, « Introduction au Livre du Zohar, » l’article 63: Ainsi, dans notre génération, bien que l’essence des âmes soit la pire, ce pourquoi elles ne pouvaient pas être sélectionnées pour la Kedusha jusqu’à ce jour, ce sont ceux qui ont complété le Partsouf du monde et le Partsouf des âmes en ce qui concerne les Kelim, et le travail accompli uniquement par eux … Ainsi, seulement après l’achèvement de ces âmes humbles peut se manifester la plus haute Lumière, mais pas avant.

Les récipients qui appartiennent au tiers supérieur du développement (HBD) sont très « transparents » et purs. Les désirs du deuxième tiers (HGT) sont « épais » mais ils appartiennent toujours à des phases de «petitesse» de Ibur et de Yenika. La Lumière de Hokhma ne peut pas être révélée en eux, et c’est uniquement une préparation pour toutes les générations.

Nous commençons à compter du premier homme jusqu’à la période de 6000 ans, à partir de l’existence d’une corrélation entre les racines spirituelles et les branches corporelles. Les grands récipients ne pouvaient pas être révélés au cours des 4.000 premières années. Pendant le premier tiers des 2.000 dernières années, le processus a également démarré à partir de l’ «éclatement des récipients» (la destruction du Temple), et pendant les trois quarts de cette période ils étaient en exil. Ce n’est que depuis le temps du Ari que le temps de la rédemption a commencé.

Aujourd’hui, nous vivons dans la phase finale des 2000 dernières années (NHY), lorsque les récipients ont acquis l’épaisseur et la dureté et sont devenus de plus en plus lourds et encombrants sous le poids de l’ego. Bien sûr, nous ne blâmons personne pour quoique ce soit. C’est tout simplement notre nature, et c’est très dur et insensible.

Par rapport à nous, il était très facile de découvrir les Lumières et d’atteindre l’adhésion dans les récipients précédents dans l’épaisseur de la racine et les premiers niveaux (HBD et HGT). Alors, bien sûr, une personne a aussi dû travailler dur, mais comme le Rabash avait l’habitude de dire, même au 19ème siècle il y avait des juifs qui étaient prêts à consacrer leur vie à révéler le Créateur. Pour adhérer à Lui, ils ont volontiers abandonné les plaisirs corporels. Cette période a pris fin avec la Première Guerre mondiale, les guerres révèlent le mal afin d’obliger le monde à se connecter plus fortement.

Aujourd’hui, tout est différent. Offrez à une personne un million de dollars ou l’adhésion au Créateur, et elle choisira l’argent sans aucune hésitation. Au 20ème siècle, le monde a tellement progressé qu’il est très difficile pour nous de comprendre le monde de nos ancêtres. Il est difficile d’imaginer les situations précédentes à partir d’une période très spéciale qui a commencé, une période très difficile du développement de notre désir.

Cependant, nous pouvons également diviser cette période, tout comme toutes les autres périodes, dans HaVaYaH. Alors, nous pouvons voir que nous sommes à un certain point dans notre développement où beaucoup de désirs et de forces sont accumulées. Qui plus est, cette phase est également divisée en plusieurs parties, et nous commençons à voir les désirs les plus épais.

Aujourd’hui, hormis La lumière de Neshama, les Lumières de Haya et Yehida doivent également être révélées, la phase qui est appelée AHP de Aliya. La génération précédente nous aide avec les Lumières de Nefesh et Ruach qu’ils ont déjà atteintes, tandis que nous, grâce à leur soutien, nous approchons les corrections que nous avons à faire au niveau de la Lumière de Neshama, qui n’est pas mutuellement incorporés avec les précédentes générations, mais de façon indépendante.

En travaillant dans le monde de Beria, nous découvrons constamment la Lumière de Neshama, tandis que les Lumières de Haya et Yehida nous seront révélées que pendant les ascensions, par incorporation. Elles sont également nécessaires, en particulier dans la phase actuelle. Il s’agit d’un ajout très particulier qui exige un tout autre genre de travail, de recevoir dans le but de donner sans réserve.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 05/08/12, « Introduction au Livre du Zohar»

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed