L’égoïsme refuse de travailler

Dr. Michael LaitmanQuestion: En ce moment, quel cadre particulier des relations entre les hommes et les femmes est « compromis » par la crise?

Réponse: La crise frappe tous les niveaux: minéral, végétal, et animal. Nous ne prêtons pas attention à ce fait, ni ne l’étudions beaucoup. Notre vision du monde n’est pas encore intégrale. Nous ne comprenons pas ce que d’autres sphères de la vie subissent de la crise, sauf le fait de le reconnaître dans la société humaine, et en particulier dans les sphères financières et économiques.

Cependant, la crise implique les animaux et les plantes, mais d’une manière que nous n’avons tout simplement pas remarqué. Si ce n’est pas le fait de la crise, alors pourquoi un grand nombre d’espèces disparaissent? Chaque jour, comme cela est rapporté dans la presse, plusieurs espèces sont en voie d’extinction.

Bien sûr, la crise est surtout sensible dans les relations entre les gens; généralement, on la sent à travers nous. L’interaction entre les gens est crucial et définie; nous nous sommes arrêtés de nous comprendre les uns et les autres correctement et nous sommes devenus détachés de façon interne, par conséquent, nous sommes maintenant incapables de trouver des points communs de connexion pour solutionner toutes sortes de problèmes.

Nous faisons des plans internationaux et des politiques nationales, mais là encore nous sommes les seuls qui les transgressions et qui tournent en rond.

Notre égoïsme croissant exige des solutions intégrales, les interactions mutuelles, le confort commun, l’implication réciproque, et la connexion générale entre nous, d’abord, nous devons nous unir, et comme résultat de notre unité, il y aura émergence d’une nouvelle idée, un nouvel outil pour le développement des technologies, de l’économie et des finances. Nous ne faisons pas cela.

Nous ne nous unissons pas, nous ne créons de nouveaux instruments pour la gestion qui découlent de notre unité, c’est pourquoi il n’y a pas de gestion telle qu’elle soit. Nous faisons de nouveaux plans dans l’enseignement et l’éducation qui ne proviennent pas de notre unité, et c’est pourquoi ils ne fonctionnent pas. Nous sommes ceux qui créent l’environnement qui nous impacte: les programmes de télévision, les films, etc qui ne proviennent pas de notre connexion, donc, nous avons énormément d’endommager la société dans laquelle nous vivons en la divisant encore plus et en définissant des valeurs erronées.

À tous les niveaux de la vie, la racine du problème est l’être humain. Au lieu de corriger ce problème en changeant les gens, nous utilisons nos méthodes conventionnelles, c’est-à nous «imposer et inciter » en se référant soit à la police ou à l’argent; » ; cela est appelé « l’amour et la faim régulent le monde», Cependant, ce modèle ne fonctionne plus. Notre égoïsme ne réagit plus à lui.

Nous aurions pu traiter notre ego d’une manière différente, comme un ours dans un cirque qui obtient une cuillerée de miel au lieu du sucre, mais ce n’est pas suffisant pour notre ego. L’ «ours» en nous refuse de travailler dans ces conditions, il a besoin d’une approche totalement différente, un nouveau système d’interaction et de gouvernance, quoique nous ne le réalisions pas encore. C’est pourquoi la crise est en fait une mauvaise compréhension du système de forces dans lequel nous nous trouvons.

Bien sûr, la chose principale est la famille. Le fait que la famille est en train pratiquement de disparaître donne l’exemple d’une nouvelle génération, cela ne nous semble pas trop terrible encore. « Donc, ce que … Au lieu de sept milliards de personnes, nous allons finir par être seulement deux. Qu’est-ce qui ne va pas avec ça? « Cependant, nous ne comprenons pas que ce n’est pas une solution au problème. Malheureusement, les gens sont de plus en plus comme des «barbares», ils acceptent tout ce qui se passe autour d’eux sans beaucoup de difficultés.

À un certain point il y a plusieurs siècles, nous étions considérés comme des barbares, mais ce n’était pas la barbarie proprement dite, mais plutôt notre stade de développement. Aujourd’hui, nous devenu trop développés pour tous les seuils culturels possibles et nous avons acquis toutes les valeurs culturelles, mais une fois encore nous nous devenons des barbares, indépendamment de nos valeurs, c’est tout à fait différent-c’est la dégradation. Donc, à partir de ce point l’éducation intégrale est tout simplement indispensable.

D’une «Discussion sur l’ éducation intégrale » 08/07/12

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: