Ensemble, nous allons changer la nuit en jour!

Dr. Michael LaitmanShamati, Article 138, «À propos de la peur qui vient parfois à un homme  »: … Et si l’on voit que la peur l’envahit, il doit se dire qu’il n’y a pas de hasard, mais Dieu lui a donné une opportunité à partir d’en haut, et il doit considérer avec attention et étudier à quelle fin cette crainte lui a été envoyée. Il semble que ce soit, afin qu’il l’emporte et dise, « il n’ya rien hormis Lui. »
Mais si après tout cela, la peur ne l’a pas quitté, on doit le prendre comme un exemple et dire que sa servitude du Créateur devrait être dans la même mesure que sa peur, ce qui signifie que la crainte de Dieu, qui est un mérite, devrait être identique à la peur qu’il a maintenant. C’est ainsi, que le corps est impressionné par cette peur superficielle, et exactement de la même manière le corps doit être impressionné par la crainte de Dieu.

Quand la peur vient à une personne, elle devrait comprendre qu’elle est envoyée par le Créateur, afin que nous changions la peur animale qui se fait sentir dans notre ego en la crainte de Dieu. Dans la crainte, nous ne devrions pas examiner notre désir de recevoir, mais notre désir de donner sans réserve.

Le rôle d’une personne est de prendre cet exemple d’en haut, bien quelle ne puisse pas l’accomplir par elle-même et c’est plus tard, qu’elle sera remplie par la Lumière que ramène vers le Bien. Elle doit au moins faire face à ces clarifications. C’est pourquoi, elle doit préparer l’environnement elle-même, afin d’être prête à recevoir les problèmes et les craintes qui viendront.

Tout commence par la crainte, car le désir de recevoir ne ressent que le plaisir ou la souffrance. Les plus grandes souffrances pour elle sont les craintes: des plus petites craintes à la plus grande menace.

Si le désir est l’opposé de la Lumière, la Lumière convoque un sentiment d’obscurité en elle. Ici, nous devrions comprendre qu’en réponse à cette inquiétude égoïste que nous ressentons maintenant, nous devons puiser la force supérieure, avec le soutien de l’environnement, la société, et la prière. Nous devons mobiliser la Lumière qui ramène vers le Bien ainsi cela changera notre récipient de réception en un récipient de don sans réserve.

Ensuite, nous ressentirons encore de la peur, mais cela sera la peur de ne pas savoir quand donner sans réserve, se connecter, et ressembler au Créateur quand nous pouvons adhérer à Lui, Lui donner une chance de se révéler aux êtres créés. Ainsi nous nous changerons les ténèbres en lumière et la nuit en jour.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale 14/08/12

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: