Dans le monde spirituel il n’y a pas de fatigue!

Dr. Michael LaitmanQuestion: Vous avez dit qu’il n’y a pas pire chose que la « léthargie » .Comment pouvons-nous nous concentrer sur l’objectif afin de devenir un moteur éternel ?

Réponse : Cela ne dépend que de l’importance du but. En fait, il n’y a pas de fatigue. Supposons que vous ayez un petit enfant et que vous vous en occupez 24 heures par jour pour le nourrir, le changer, et tout le reste. Ceci, bien sûr, est un travail très dur, mais c’est la fatigue physique dans notre monde.

Dans le monde spirituel, si une personne avance, elle se nourrit de la Lumière et ne se fatigue pas. Cela ne veut pas dire qu’elle ne dort pas ou ne mange pas, et ainsi de suite. Elle a besoin de faire tout cela, mais le détachement, la fatigue mentale, n’existent pas. Bien sûr, elle dort physiologiquement, mais seulement parce que c’est essentiel pour son corps.

Autrement dit, si nous sommes rechargés par la Lumière supérieure, constamment à la recherche d’un moyen d’être entièrement focalisés droit dessus, alors nous répondons toujours à nos besoins physiologiques normaux: le montant de base de calories, le sommeil, et ainsi de suite. Ce sera toujours à un niveau normal, et ce ne sera pas un problème. Mais il faut l’observer! Les kabbalistes disent qu’une personne a besoin de 60 respirations en dormant.

Nous sommes dans un champ de forces. Vous pouvez penser que c’est du mysticisme, mais en réalité c’est une science, de la physique et des vecteurs. Comment puis-je me concentrer sur ce domaine, en raison inverse du carré de la distance entre nous, c’est-à-dire de la direction, la direction de l’angle, de sorte que je prenne l’énergie de celle-ci? Tout obéit aux mêmes lois qui opèrent dans notre monde avec une certaine forme d’énergie comme les radiations, par exemple.

Cependant, une fois encore, nous nous heurtons au problème de la garantie mutuelle : allez-vous soutenir vos amis? Parce qu’une personne en un instant peut perdre la direction, et puis rien ne fonctionne. En un instant, elle peut se trouver dans un espace incompréhensible! Et alors n’importe quelles interruptions externes, idiotes, à l’esprit étroit, commencent à l’influencer.

Donc, la chose la plus importante est de créer le besoin du groupe pour soutenir en permanence chacun de ses membres. Par la suite, il n’y a rien à craindre. Vous réussirez toujours.

Du congrès de Kharkov « S’unir pour s’élever », 17/08/2012, cours n°2

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed