Combien il est difficile de parler du fond du cœur …

congrès, groupeQuestion: Le dernier séminaire a été plus difficile que les autres, parce que, au lieu de poser une petite question, vous avez lu un passage entier de l’article, puis vous avez proposé d’en discuter. Mais il n’était pas clair de quoi parler exactement?

Réponse: Je l’ai fait exprès, pour vous forcer à parler du fond du coeur, de vos sensations. Si, lors de la lecture, vous me suivez dans vos sensations, alors vous n’avez pas besoin de mémoriser la question et de réfléchir. Vous le ressentez seulement et vous en parlez quelques mots. Cela suffit!

C’est exactement ce que je voulais atteindre: vous forcez à pénétrer à l’intérieur du texte sensiblement, pour que nous puissions sentir tous ensemble ce qui se cache derrière lui. Si vous essayez de suivre les sensations, qui sont engendrées par mes paroles, et non pas chercher une réponse dans la raison, alors cela fonctionne.

Je ne veux pas que vous jugiez avec la raison, mais commenciez à se communiquer entre vous à travers vos sentiments de ce qui vous avez entendu. Chaque passage contient quelque développement sensible. Et vous devez trouver ensemble votre impression commune de celui-ci. Construire un récipient commun – cela signifie notamment atteindre une impression commune.

Le groupe – est une sensation commune dans des récipients-désirs isolés et séparés, qui se réunissent pour s’impressionner ensemble. Et quand ils sont prêts pour cette impression commune et unique, cet Un Seul se révèle entre eux.
De la leçon sur  » L’étude des Dix Sefirot « ,  30/07/2012

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: