Tout le monde est égal dans le travail spirituel

Dr. Michael LaitmanExtrait de l’étude des dix Sefirot, partie 3, chapitre 13: Cela signifie que puisque Kéter est le plus méritane selon la perspective de Ohr Yashar, Malkhout est la moins méritante, car elle reçoit en dernier, et est la plus éloignée de Shoresh [racine]. C’est l’inverse du point de vue de la Hitpashtout [diffusion] de Ohr Hozer [lumière réfléchie], à savoir la Sefira Malkhout est devenue la Shoresh et est la plus méritante, et Kéter la moins méritante. Il s’avère que tous les Kélim s’égalisent au même niveau exact en faisant entrer Ohr Yashar [ lumière directe] dans Ohr Hozer. Il en est ainsi parce que tout ce qui est mieux dans les dix Sefirot de Ohr Yashar est pire dans les dix Sefirot de Ohr Hozer, et vice versa, tout ce qui est mieux dans les dix Sefirot de Ohr Hozer, est pire dans les dix Sefirot de Ohr Yashar. Ainsi, tous les Kélim deviennent égaux.

Tous les désirs se remplissent mutuellement si la Lumière directe et réfléchie sont présentes, cela signifie qu’une action spirituelle a déjà eu lieu et qu’il n’y a pas de différence concernant celui qui l’a en fait effectuée. Les amis ne diffèrent en rien les uns des autres. Si l’Aviout (profondeur du désir) d’une personne a effectué le travail qu’elle devait exécuter, elle reste donc égale à tous les autres.

Plus la Sefira de la Lumière directe est élevée, plus faible est la Sefira de la Lumière réfléchie qui l’habille ; plus faible est la Sefira de la Lumière directe, plus forte est la Lumière réfléchie. Par conséquent, les Kélim sont égaux. Dans la spiritualité, il n’y a pas de différence entre nous. Certains ont une âme supérieure, d’autres ont une âme inférieure et «grossière», mais en fait ils font tous le même travail.

Une âme supérieure est plus proche de la Lumière, mais cette «supériorité» ne permet pas à une personne de supporter une grande quantité de Lumière réfléchie. En raison du fait que des désirs inférieurs interagissent avec elle, elle réalise une plus grande profondeur de désirs et acquiert un écran plus grand, obtenant ainsi plus de Lumière réfléchie. Cela arrive à chaque Sefira, qui incluent toutes les autres Sefirot et atteint le même niveau que toutes les autres.

Donc, quand j’investir mon inspiration spirituelle dans le groupe, je reçois en retour de sa part la force de mon propre désir corrigé (Aviout) avec sa «pureté» (Zakout), ce qui nous rend tous égaux. Il avait besoin de mon aspiration, alors que j’avais besoin de son désir corrigé. Ce ressemble à un fœtus à l’intérieur de sa mère définissant les processus qu’il doit traverser dans le corps de celle-ci.

Un petit est plus important pour un adulte que lui-même, puisque une plus grande profondeur de désir devient impératif, de même, Malkhout détermine ce qu’il faut faire ensuite par rapport à Bina. Selon le but de la création, si un plus grand désir est ajouté au processus de correction, à tout moment, il devient plus important. Chaque partie de Malkhout qui se connecte à Bina définit ce qu’elle est censée faire, et Bina est tenu de satisfaire cette exigence.

De la 3e partie du cours quotidien de Kabbale 30/08/12, L’étude des dix Sefirot

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed