Le texte qui produit l’unité de sentiments

congrès, groupeQuestion: pendant le travail dans le groupe intégral, nous avons trouvé un texte qui a été organisé d’une manière particulière. Il décrit ce qu’est un groupe, et ce qu’est «nous», à tous les niveaux, etc. Il est étonnant qu’autour de ce texte, a commencé une création d’une sorte de champ, pour être précis, une sorte de sentiment partagé. Quelle est votre opinion sur le travail avec le texte?

Réponse: Je pense que c’est la chose la plus importante! Quand un groupe se réunit, un texte doit toujours lui être présenté.

Ces textes peuvent être répétés. Avec le temps, le groupe passe par toutes sortes d’états, et à chaque fois, le même texte précédent est compris différemment, d’une manière nouvelle. Puisque, après tout, nous changeons tous, et donc l’ensemble du groupe est différent à chaque fois, et il découvrira dans son ensemble, toutes sortes d’aspects de l’unité, de la connexion, de l’intégration, etc.

Il s’agit d’un travail créatif. Les membres du groupe ressentiront la direction vers laquelle ils ont été amenés et attirés, hier et aujourd’hui. Selon la situation de chacun d’eux, ils ressentiront un désir général, partagé, un attribut d’ensemble de l’attraction mutuelle, du don sans réserve et de l’amour, un ascension de l’ego qui sépare habituellement les gens, qui positionne chacun dans un certain rapport aux autres. Et ici, ils doivent s’élever au-dessus de cet état, en dépit de leur ego.

Question: Pendant une heure et demie, nous n’avons pu passer que deux paragraphes de l’article, car il est effectivement possible de tenir une discussion d’une heure sur chaque mot.

Réponse: C’est vraiment le cas. Tout à coup, un mot invite à une variété pleine de sensations! Cela se produit car c’est spécifiquement ce domaine partagé, ce qui crée une abondance inhabituelle de variation.

Question: Que pensez-vous? Est-il utile au début de lire l’article en entier, puis de le diviser en paragraphes et en discuter?

Réponse: Non, il n’y a pas besoin de charger les gens de cette information, car cela est sensoriel, mental, et il sera difficile pour les gens de faire face à cette masse.

Considérant que, s’ils écoutent une ou deux phrases d’une manière détendue, puis tout à coup ils commencent à voir dans le texte: » Comment pouvons-nous le mettre en œuvre? De quoi cela est-il fait ? Pourquoi? Pour quelle raison? » Et même si quelques phrases que vous n’avez pas encore lus, expliquent les précédentes, ce n’est pas important si vous êtes bloqué sur elles, car de cette façon vous comprendrez davantage l’importance, en vous confondant en les présentant.

D’un entretien sur l’éducation intégrale 04/03/12

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed