La crise nous apprend à consommer le nécessaire

Dr. Michael LaitmanAux Nouvelles (d‘Euronews): « Acheter neuf, non, d’occasion, oui : la crise en Espagne dessine un nouveau mode de consommation. Les magasins de deuxième main se développent dans un pays qui jusque là n‘était pas du tout habitué à acheter des produits déjà portés, ou avec des kilomètres au compteur, comme nous le constatons chez ce concessionnaire automobile.

“Tout a changé, il y a six ou sept ans, nous vendions quatre ou cinq voitures neuves pour une voiture d’occasion, désormais c’est l’inverse, dit Angel Rodriguez, le patron. On vend trois ou autre seconde main pour une voiture neuve.”

Pour survivre, certains s’adaptent au marché, comme Armando. Avant il fabriquait des cadres, maintenant il s’est lancé dans la réparation des meubles, parce que désormais, les Espagnols jettent moins. Et si la crise avait du bon, en nous faisant réfléchir sur la société de consommation ? »
Mon commentaire: Alors forcément, nous « descendrons » tous à un niveau  de production et de  consommation de biens essentiels et pas plus. Dans ce cas, l’économie va « dégonfler » à sa taille normale nécessaire. L’humanité va se contenter de ce qui est nécessaire pour l’existence matérielle et va changer tous ses désirs et ses possibilités pour réaliser sa spiritualité par la souffrance, l’expansion de la crise, ou par la réalisation d’un tel développement comme étant le meilleur

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: