« Interview: Le destin américain est entre les mains des États-Unis »

Dr. Michael LaitmanOpinion (Zbigniew Brzezinski, politologue [commentaires de l’auteur du blog en caractères gras]) : «Je pense que malheureusement nous nous sommes délégitimés, facilitant ainsi certaines parties du monde, conduites par des récits historiques, à nous être instinctivement hostiles. Nous avons ignoré cela, et avons agi comme si nous étions dotés d’une quelconque mission spéciale. George W. Bush a même dit : «Notre nation a été choisie par Dieu et commissionnée par l’histoire pour être le modèle du monde. »

– C’est une erreur faite par les États-Unis.

« Nous devons commencer à comprendre en tant que nation que nous devons agir différemment. Nous devons reconstruire des coalitions. … Si nous agissons intelligemment nous serons toujours en mesure d’être la force la plus influente dans le monde, mais nous devons être intelligents. Et pour être intelligent, il nous faut des leaders qui comprennent cela, qui ressentent le changement qui rend ce siècle différente du précédent.  »

– C’est impossible, car pour cela, ils ont besoin de connaître le plan du Créateur, la Nature, au lieu d’inventer un avenir eux-mêmes, qui soit opposé à l’objectif de la Nature.

« Mais le plus important, peut-être, ou tout au moins aussi important, nous devons avoir un public ayant une certaine connaissance rudimentaire des affaires étrangères. Ce qui me fait vraiment peur, c’est que notre public ne comprend pas le monde. Il n’en a même aucune idée. … Nous avons un public qui est ignorant et sensible à la démagogie. Et cela handicape les dirigeants, même si ceux-ci sont intelligents. Bien sûr, c’est encore pire si la direction n’est pas très intelligente et qu’elle agit avec des slogans simplistes.  »

– L’ignorance du monde et de sa forme future est dans notre cas, l’état général de tous ceux qui contrôlent le monde.

«Nous sommes moins conscients pour une raison très simple : parce que le monde est beaucoup plus complexe. Les Américains n’étaient auparavant pas mieux informés sur l’histoire mondiale, et ils sont toujours lamentablement informés sur l’histoire mondiale. Les Américains n’étaient pas très informés sur la géographie mondiale. Ils en sont encore fondamentalement ignorants, même si c’est scandaleux. …

« Mais je pense que ce qu’il faudrait, c’est un certain consensus national partagé sur la façon dont nous définissons une vie décente et responsable dans ce monde moderne complexe. Je ne pense pas que nous l’avons. Nous avons des slogans sur la réussite. Nous avons des slogans sur des «créateurs d’emplois. » Nous avons des slogans sur tout le monde ayant le droit d’atteindre un paradis en recherchant une satisfaction matérielle. Notre définition d’une belle vie implique l’accumulation de biens matériels et de divertissements.

« Il y a des tas de questions qui sont intimement liés, et il nous faudrait un choc pour commencer à réfléchir sérieusement à la façon dont nous pouvons recréer une société saine ici, qui est encore l’image irrésistible d’un monde passé. Le rêve américain était alors largement partagé. Aujourd’hui, il ne l’est pas.  »

– Pour cela, vous devez au moins disposer d’un plan de l’histoire future de l’humanité et des moyens possibles de développement, étant donné qu’ils dépendent de notre comportement ; la science de la Kabbale nous donne tout si nous souhaitons le révéler pour nous-mêmes. Le destin du monde est entre nos mains, si nous comprenons comment le gérer.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed