Le nouveau monde au-delà des intérêts égoïstes

Dr Michaël LaitmanQuestion: Comment puis-je essayer de sentir autrui, si je ne sens que moi ?

Ma réponse: Si l’homme découvre qu’il ne ressent que son moi, ceci est déjà une grande réussite. Maintenant il doit juste comprendre qu’avec ce sentiment de soi, il restera pour toujours dans la sensation de ce monde. Cette perception est appelée «ce monde».
Si l’homme comprend cela, alors ceci est déjà une acquisition. Lorsque je découvre, que je ne sens que moi et à travers mon moi je saisis tout le reste, ceci appelle la sensation de ce monde. Ceci déjà une situation qui n’est pas si simple.
Maintenant, je dois écouter ce qui est écrit dans les livres de la Kabbale, qui affirment que le monde spirituel est au-delà de ce sentiment, en dehors de moi, dans les autres, et de réfléchir comment ressentir les autres au lieu de moi-même.
Tout ce qui est ressenti par moi en ce moment, n’existe qu’en moi et pas et non pas dans la réalité. Ce ne sont que des caractères, des images, dessinés en moi. Et la question qui se pose devant moi maintenant est: «Comment puis -je sortir de moi-même? ».
Pour ce faire, il m’a été donné les amis, le groupe, afin que par des actions mutuelles nous commençons à éveiller la lumière pour m’aider à sortir de moi-même vers eux, ce qui s’appelle au-delà de « l’intérêt égoïste » (hors de ma peau).
A partir du cours quotidien de Kabbale du 14.10.12 Shamati

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: