Daily Archives: 27 octobre 2012

Comment devenir heureux

Dr. Michael LaitmanAvis (Jane Jones, David Wong): «Si les films des années 80 nous ont enseigné quelque chose, c’est qu’à un moment donné vous allez courir dans une mystérieuse relique qui permet de commuter des corps avec d’autres personnes.

« Voulez-vous l’utiliser? Mais disons que l’artefact ne vous laisse pas choisir, mais à la place vous allez passer au hasard à l’une des 6 milliards d’autres personnes sur la planète. Pratiquement personne ne prendra ce risque, de peur d’échanger sa vie avec certains pauvres villageois du Nigeria.

«Alors, qu’est-ce que cela nous apprend sur nous? Eh bien, selon les experts, cela nous dit que presque tout sur ce que nous pensons de ce qui allait nous rendre heureux est tout à fait faux. Penchons-nous sur les cinq choses à propos desquelles nous sommes les plus dans l’erreur …

« N ° 5 la gloire …

« C’est tout nouveau pour l’humanité, depuis des milliers d’années les biens matériels et la sécurité dominaient. Maintenant, la gloire est au sommet. De toute évidence la cause en est en partie la perception que maintenant n’importe qui peut devenir célèbre –la téléréalité et You Tube ont prouvé que vous pouvez devenir une célébrité sans rien faire pour … Mais il y a un autre facteur, moins évident. Et cela explique pourquoi tant de gens célèbres sont malheureux.

«Alors, quel est le problème ?

« Les experts disent que là où vous trouvez des enfants qui veulent désespérément être célèbres, vous trouvez l’histoire de leur négligence à la maison. Les parents étaient soit complètement absents ou, au mieux, émotionnellement distants …. Il s’avère que la flambée de toutes les aspirations de gloire est venue exactement en même temps que l’explosion des familles monoparentales et des foyers «cassés». Seulement la moitié des enfants d’aujourd’hui vivent avec leurs deux parents d’origine.

« Vous pouvez voir comment ce triste mécanisme fonctionne dans un esprit affamé d’attention. Le gamin est programmé biologiquement pour aimer un parent, mais le parent ne rend pas l’amour. La gloire leur permet de tourner les tables sur cette disposition. Lorsque vous êtes célèbre, des millions vous aiment, mais vous ne savez même pas leurs noms. C’est purement unilatéral. Ils attendent pendant des heures dans le froid pour un autographe, vous jetez à peine un regard sur eux sur le chemin de votre limousine. Vous n’avez qu’à prendre leur amour et essuyez votre … avec, comme vos parents vous ont fait.

« Mais il s’avère que ce genre d’adoration massive, mince comme une feuille de papier est un pauvre substitut. Les gens célèbres sont quatre fois plus susceptibles de se suicider que le reste d’entre nous (… on aurait pu penser que ce serait plus élevé – tout les gens qui lisent ont vu l’auto- destruction de plus d’un de leurs artistes préférés).

« N°4 La richesse …

« Hé, tu te souviens quand nous avons dit plus tôt que la plupart des gens ne ferait pas la commutation corporelle de peur de se réveiller au Nigeria? Eh bien selon les sondages, les Nigérians sont plus satisfaits de leur vie que les personnes de tout autre pays.

« Les Etats-Unis viennent en 16 ème position.

Hé, avons-nous mentionné que le Nigérian moyen se fait 300 $ par année? C’est moins d’un centième des revenus de l’Américain moyen. L’Amérique étant le pays qui détient 120 millions d’ordonnances d’antidépresseurs chaque année.

« La Chine en cela se transforme en un grand objet d’étude, au moment où leur économie explose et que les revenus montent en flèche, mais les niveaux de bonheur et de satisfaction personnelle sont en baisse au même rythme rapide.

«Il y a deux raisons pour cela. Tout d’abord, votre cerveau adapte les sentiments de bonheur à la baisse après avoir atteint un but ou un autre. Il réglemente les bons sentiments, sans doute afin que vous ayez la motivation pour atteindre le prochain objectif, au lieu de tout simplement vous prélasser près de la piscine pour le reste de vos jours. …

N° 3. La beauté …

« Oui, être physiquement attrayant présente des avantages concrets. Les personnes attirantes gagnent plus, obtiennent de meilleures notes, de meilleurs emplois et trouvent des partenaires avec plus de succès que les gens moyens ou laids. Les étrangers sont plus susceptibles de les aider en cas de crise. Ils ont des cercles sociaux plus larges.

«Alors, quel est le problème

«Rappelez-vous, nous parlons ici du bonheur, pas du succès. D’une part, les personnes attirantes ont les mêmes problèmes d’estime de soi que les personnes laides. Comme l’argent, l’attrait est relatif et si vous êtes plus sexy que vos amis, à ce stade, vous commencez à vous comparer à des gens dans les médias. Vous savez, comme les couvertures de magazines que nous avons mentionnées auparavant, celles qui ont pris vie … de Photoshop…

« N°2. Le génie

«Nous utilisons ici la définition élargie du mot« génie », c’est-à-dire toute personne avec un talent ou des compétences extraordinaires. …

«Vous voulez savoir ce que c’est que de vivre comme un génie? Tout ce que vous avez à faire est d’aller traîner avec les gens les plus stupides, les plus incompétents que vous connaissez. Grincer des dents à leurs blagues stupides, sentez leur frustration car ils ratent même les tâches les plus faciles et ne parviennent pas à saisir les concepts les plus simples. Être un génie doit ressembler à ça, seulement c’est tous les jours. Tout le monde est un idiot par rapport à eux. Ils vivent dans l’Idiocracie. …

« Si vous n’êtes pas du genre génial comme Einstein, ce n’est pas grave, toutes les situations où vous êtes à 10 niveaux au-dessus de vos collègues de travail vont devenir des frustrations quotidiennes. Si vous êtes un génie pour étaler le béton, ce sentiment se produit uniquement en vous quand tout le monde est débraillé et sans défense. Pas étonnant qu’ils finissent par traiter les gens comme de la saleté.

« Ce n’est pas que vous ayez du temps libre pour les amis de toute façon. Le génie demande de la pratique. Beaucoup de pratique. …

« Tout cela est une excellente recette pour le stéréotype du déprimé, le génial déprimé qui meurt seul et amer.

«Attendez, il y a pire …

« Si votre génie réside dans un domaine créatif de quelque sorte, alors il y a une bonne chance que vous ayez une réelle maladie mentale à traiter. Alors que seulement un pour cent de la population souffre d’un trouble bipolaire, on revendique que 50 pour cent des poètes, 38 pour cent des musiciens et 20 pour cent des peintres l’ont. Cela fait juste partie du tout.

« Comparez le nombre de grands innovateurs musicaux qui sont morts de suicide ou d’overdose de drogue par rapport, par exemple, au nombre de plombiers qui sont morts de la même manière. Il pourrait être préférable de simplement rester tout le temps dans la crotte.

« N°1. Le pouvoir …

« … Le pouvoir c’est tout le reste concerné par cette liste. La gloire c’est d’avoir le pouvoir dans la relation avec les fans. La beauté c’est conquérir le pouvoir par le désir sexuel d’autrui et la jalousie. Le génie signifie que la société a besoin de vos compétences plus que vous n’avez besoin de son approbation. L’argent. . . eh bien, l’argent et le pouvoir sont des jumeaux siamois. …

«Alors, quel est le problème ?

« Peut-être que vous regardez en direction du genre de travail où vous seriez le patron, ou peut-être vous voudriez aller dans les applications de la loi. Ou peut-être que vous êtes juste conduit par cette envie amère, non-dite, que nous ressentons tous au moins une fois dans notre jeunesse: «Je vais leur montrer! Je vais leur montrer tout. »…

« Cela n’a rien à voir avec la« culture de la corruption dans le district de Washington » dont les libertaires parlent toujours. Vous trouverez cela partout, du superviseur … à l’entraîneur de gymnastique amer. Les petites gens poussés à un comportement insensé, non éthique, ivres de quelques gouttes de … pouvoir. Ils ne peuvent souvent pas se faire d’amis, leurs mariages finissent mal, ils s’autodétruisent. Le monde est plein de ces Tony Montanas tristes, en miniatures, destinés à une chute proverbiale sanglante. »

Mon commentaire: La recherche montre que l’amitié, l’altruisme et le service de la communauté apportent le bonheur et la satisfaction. Se détacher des tentatives pour organiser son bonheur personnel, individuel et se concentrer sur les autres est ce qui rend possible le bonheur

Le cœur ne peut pas demeurer sans amour

Dr. Michael LaitmanLe cœur est au centre de tout. Ce n’est pas un hasard si nous associons les désirs et passions humaines au cœur. Nous disons : «du fond de mon cœur,» ou «mon cœur saigne» ou «mon cœur fond de joie» ou «suivez votre cœur. » Le cœur peut être « sur la main », « tendre »,  » brisé », le cœur peut « couler », etc.  En général, le cœur représente l’essence de la vie, aussi bien au sens matériel que spirituel. Bien sûr, nous utilisons ce mot symboliquement. Le cœur est en soi un organe corporel, il peut être implanté et/ou remplacé, même par un dispositif artificiel. Le cœur est essentiellement une « pompe ».

Cependant, il est difficile de surestimer l’importance de cet organe, car il désigne l’action principale de la nature, l’action de recevoir et de donner. Le cœur « recueille » le sang de tout le corps, puis l’envoie à tous les autres organes en appliquant une pression ; ainsi, il fournit l’alimentation nécessaire à toutes les parties du corps et les nettoie des toxines.

De n’importe quelle façon, le cœur ne fonctionne pas seul. Il ne peut tout simplement pas pomper le sang dans tout le corps, sans les vaisseaux sanguins qui interagissent avec le cœur en distribuant plus loin le sang à chaque cellule de l’organisme. Le cœur ne fonctionne pas parce qu’il est si fort, mais plutôt parce qu’il donne le rythme et crée l’impulsion originelle dans le corps. Ensuite, de multiples mécanismes du système sanguin (qui n’ont pas encore été suffisamment explorés par la science contemporaine) commencent à travailler de concert avec le cœur. Par conséquent, le cœur n’est pas seulement une « pompe » corporelle, il coordonne aussi les autres systèmes.

Il existe de multiples problèmes associés au travail du cœur, car «recevoir et donner » doivent être bien équilibré. La santé du corps tout entier dépend de l’harmonie entre ces deux états, qui permet d’évaluer les composants physiques et spirituels (interne) d’une personne. Si un système de réception et de don est bien équilibré (tout comme le système est en harmonie avec le cœur), alors nous interagissons harmonieusement avec les autres et entretenons des relations correctes avec notre environnement. Nous recevons et donnons (comme le fait le cœur), produisant ainsi une collaboration saine avec les autres.

En d’autres termes, au niveau interpersonnel, nous sommes tous reliés les uns aux autres par notre «cœur», c’est-à-dire par nos qualités. Idéalement, nous devons utiliser nos qualités pour poursuivre le but de maintenir des relations harmonieuses avec les autres, à savoir donner et recevoir tout ce qui est nécessaire.

En même temps, le cœur en soi n’a besoin de rien sauf de l’énergie minimale pour fournir un travail normal. Il ne consomme pas le sang qui coule à travers lui, et ne reçoit rien de particulier ; il fonctionne simplement. Le «plaisir» qu’il reçoit (si on peut employer ce mot dans ce contexte) est de servir le corps entier et de déverser en lui l’énergie.

C’est un bon exemple de santé mentale/spirituelle et de comportement en conformité avec les principes : «Ne fais pas aux autres ce que vous n’aimeriez pas que l’on vous fasse » et «Aime ton prochain comme toi-même. » Nous devons considérer les besoins de notre environnement comme les nôtres et devons fournir aux autres tout ce qui est en notre pouvoir pour satisfaire tous leurs besoins externes. C’est exactement la façon dont fonctionne le cœur.

La recherche actuelle indique que nous sommes étroitement liés de différentes façons, sans exclure l’union de nos âmes. Donc, nous pouvons dire que les systèmes, auxquels nous appartenons, ont des influences réciproques les uns sur les autres. Par conséquent, lorsque nous avons une dépression nerveuse ou lorsque nous sommes tristes, cela influence notre cœur par tous les moyens. Notre cœur est très sensible à notre état d’esprit ; le cœur peut devenir «malade», non seulement en raison d’une maladie physique. Ce n’est pas un hasard, si, lorsque nous nous trouvons dans une situation critique, nous mettons la main sur notre cœur, car notre système nerveux atteint instantanément le cœur et l’oblige à répondre.

Notre compréhension de ce qui se passe dans les systèmes supérieurs des relations plus égoïstes entre nous, commence à partir d’ici. Jusqu’à présent, nous utilisons notre «cœur» uniquement pour recevoir dans notre propre intérêt, sans aucune intention de don, c’est-à-dire que nous utilisons le cœur de manière tout à fait incorrecte, alors que tout ce qu’il faut, c’est l’harmonie. En plus de cela, nous influençons notre cœur physique depuis le niveau de nos désirs et de nos relations corrompues.

Jusqu’à présent, nous n’étions pas impliqués dans des connexions intégrales au niveau de la communauté mondiale, ce qui explique pourquoi l’impact de ces mécanismes restait si faible. Cependant, au milieu du siècle dernier, un lien étroit entre nous tous vit le jour ; pourtant, nous continuons à agir égoïstement au lieu de cultiver nos relations. En conséquence, nos mauvaises interactions égoïstes ont une incidence sur notre cœur physique. L’intensification des problèmes cardiaques, qui s’est avéré être l’un des problèmes de santé les plus dangereux de nos jours, n’a rien d’étonnant.

Il n’est pas difficile de guérir le cœur, car il n’est pas un organe très complexe. Mais, tout ce que nous faisons à l’heure actuelle est de le « réparer » à l’aide de divers remèdes symptomatiques, et dans l’intervalle, les statistiques continuent de montrer de lamentables tendances. Cela arrive parce que nous n’avons pas commencé à corriger les relations entre nous. Ce n’est qu’en construisant un mécanisme correcte de réception et de don au niveau humain, le plus haut niveau, qu’en « pompant » un système de relations correctes et égales, véhiculant l’harmonie et la paix, que nous pourrons modifier nos systèmes corporels, d’abord et avant tout, notre système cardio-vasculaire.

Il vaut la peine de noter que la configuration de notre cœur, ses valves mitrales, son mode de fonctionnement, et ses systèmes connexes, sont en ligne avec notre structure spirituelle. Cependant, nous ne prenons pas en compte l’ensemble de notre organisme, mais traitons plutôt les symptômes visibles et non la cause réelle de la maladie.

Même les médecins s’accordent à dire que «tout vient de la tête», et la «tête du tout » est nos relations, nos pensées et nos désirs. Dans la spiritualité, le «cœur» est le noyau de nos désirs, dont provient des qualités spirituelles d’une personne.

En fait, le seul remède pour le cœur, c’est l’amour. Il est dit : «L’amour couvrira tous les crimes. » En d’autres termes, si le cœur fonctionne uniquement pour le don et s’efforce de satisfaire les besoins externes, cela signifie que «l’on travaille avec amour», soit pour son corps, soit pour autrui. Nul doute que ce genre de travail, par tous les moyens, devrait aboutir à une guérison complète. Ainsi, au lieu d’ouvrir « des instituts de recherche sur le cœur, » je voudrais ouvrir des «instituts d’amour. » Ce serait la meilleure méthode préventive jamais inventée.

D’un «Discours sur la Nouvelle Vie » 10/10/12

Se concentrer sur la vraie réalité

Dr. Michael LaitmanDurant la lecture du Zohar et avec le désir d’imaginer le degré suivant, chacun devrait essayer de conjuguer les efforts à ce degré et celui de ce monde, et du monde interne, et du groupe, pour que tout soit dans une structure unique car il n’y a rien d’autre à part ça.

Si l’on est capable de le faire et de discerner « Israël (droit à Dieu), la Torah (la Lumière qui ramène vers le bien), et le Créateur sont un », c’est le signe que l’on a déjà obtenu la bonne mise au point, l’attitude correcte vis-à-vis de la vraie réalité, qui est correctement représentée à l’intérieur, mais pas en dehors de soi-même.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale du 25/10/12, Le Zohar