Nous ne nous imposons pas à la société

Dr. Michael LaitmanQuestion: Au cours des débats des tables rondes quelques-uns des participants du groupe intégral ne pouvait pas surmonter leur gros égo et étaient beaucoup plus actifs que nécessaire dans les discussions. On aurait dit que c’était artificiel et fanatique. Comment devrions-nous travailler dans de tels cas?

Réponse: Il faut s’entendre à l’avance sur les limites, ne pas les dépasser, et le plus important est de se soumettre devant les autres. C’est la même chose que nous faisons dans le groupe.

En aucun cas vous ne devez montrer que vous êtes des je- sais -tout intelligents et que vous avez une certaine méthode cachée dans la poche! Vous ne devriez pas faire peur aux gens en montrant que vous êtes avancés, puisque en cela vous réprimez les gens et ne leur permettez pas de se développer. Vous ne devez pas faire ça!

Il ne doit pas y avoir de moi ici! Vous devez planifier avec précision les choses à l’avance et déterminer clairement comment traiter cette méthode parmi vous, afin que vous puissiez vous asseoir tranquillement dans les cercles comme parmi des enfants.

Un bon enseignant est celui qui se fait invisible pour pousser un enfant afin que celui-ci puisse avancer par lui-même par la suite. Il suppose, comprend, fabrique, et fait tout par lui-même, même sans se rendre compte que quelqu’un le guide ; c’est le véritable apprentissage.

Vous devez donc vous préparer très sérieusement à la table ronde et il n’y a pas de place ici pour l’égo. C’est très mauvais. Vous perdriez tout comme ça. Vous devez éteindre de tels cas et vous donner l’exemple les uns aux autres. Sinon, votre travail sera corrompu.

D’un cours virtuel, 28/10/12

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: