Ne vous souciez pas des masses maintenant, travaillez sur vous-mêmes !

Dr. Michael LaitmanQuestion : Notre groupe existe depuis trois ans. Avant, les gens entraient et sortaient du groupe jusqu’à ce que le groupe se soit finalement formé. Maintenant nous sommes à un point où il n’y a plus d’afflux de nouvelles forces. Peut-être que la raison est due au fait que nous nous sommes tellement habitués les uns aux autres, que nos sentiments et sensations l’un envers l’autre sont comme ceux des membres d’une même famille et que nous nous sentons si bien ensemble que nous ne voulons pas laisser quelqu’un d’autre entrer ?

Réponse : Cela peut se produire. Je ne suis pas tout à fait familier avec la situation pour pouvoir vous donner une réponse. Mais chaque chose en son temps, alors ne vous inquiétez pas. Vous devriez utiliser ce temps pour étudier davantage et pour vous renforcer. Je ne pense pas que le moment est venu de procéder à une large diffusion. Pour autant que je le ressens, la situation ici est encore assez léthargique. Il est préférable d’attendre. Pour le moment, vous devez travailler sur l’amélioration de votre relation avec nous, essayer de travailler davantage sur les matériaux, traduire des livres, et adapter le matériel pour la population locale. Peut-être que vous serez en mesure d’écrire des articles sur Internet ou dans des journaux de petite taille. Peut-être serez-vous en mesure de les adapter à votre population locale. Je ne pense pas que beaucoup de gens vont vous rejoindre tout de suite. Après tout, un point dans le cœur se révèle uniquement lorsqu’une personne atteint un certain niveau de développement égoïste, et cela ne s’est pas encore produit ici. Par conséquent, vous devriez travailler davantage sur vous-mêmes.

Du congrès de Géorgie du 06/11/12, Leçon 2

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed