Laissez votre ego de l’autre côté de la Makhsom

Dr. Michael LaitmanUne personne arrive à la sagesse de la Kabbale avec une question très personnelle sur le sens de sa vie. Elle veut en savoir plus sur elle-même et pourquoi elle vit, qu’est-ce qui se passe dans le monde autour d’elle, et que doit-elle faire pour comprendre ce qui arrive et gérer son propre destin. Il est très difficile pour une personne de relier les réponses à ces questions, qui sont si personnelles et intimes et qui proviennent de son point le plus interne, avec les autres.

Il semble qu’une chose contredise l’autre : d’une part, il y a mon point interne dans lequel je veux découvrir le secret de ma vie, et d’autre part il y a la société et l’humanité tout entière.

Je pourrais accepter l’idée que j’ai besoin de me connecter avec la nature, mais il est difficile d’accepter le fait que pour ce faire, je dois me connecter avec un groupe de personnes et être si étroitement lié à eux, un lien que je ne peux pas supporter, pour ressentir qu’ils sont les plus chers, les plus proches, les gens que j’aime le plus.

Je dois travailler sur cela au-dessus de mes sentiments et de mon esprit, au-dessus de tous mes modèles précédents. Bien sûr, il semble que c’est très lointain et incertain, mais nous devons comprendre que grâce à cela l’entrée dans le monde spirituel m’est révélée – c’est grâce à l’amour des autres qui est si lointain, haineux, et opposé à tout ce que je veux.

Pour moi il n’y a rien de plus désagréable et repoussant que la nécessité de se connecter avec d’autres au-dessus de ma volonté, pour les servir, et dans le même temps, pour savoir que la seule récompense ira à eux et pas à moi, qu’ils auront tout. Moi et mon cœur seront aussi avec eux ! Ici, là où je suis, il n’y aura que mon ego vide.

Il est très difficile de comprendre cela, mais en étudiant et en travaillant sur nous-mêmes, nous commençons à percevoir progressivement ce principe. Il y a une logique interne qui est cachée dans la seule chose qui est la plus méprisable, lointaine, et insensée dans notre monde, et c’est ce que représente le monde spirituel pour nous. Grâce à elle, à travers l’ouverture qui apparaît soudainement dans le mur, on peut traverser le Machsom (barrière) qui sépare le monde spirituel de ce monde.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 10/11/12, Écrits du Rabash

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: