Le secret de la transition vers la spiritualité

Dr. Michael LaitmanMaintenant nous lisons  le livre de Zohar. Comment je peux relier ce texte à la Lumière qui ramène vers le bien, aux changements que je dois traverser, et par eux obtenir le but de la création? Comment être dans cet état? Qu’est ce qui est exigé de moi quand je lis ou j’écoute le Zohar?

En fait, il m’est demandé d’essayer de trouver l’expression intérieure de ce que les auteurs du Zohar disent. De quels désirs, de quelles sensations, de quelles conditions internes, les changements, je vois la réalisation de ce que je lis dans le livre? Parce que l’homme est un petit monde. Tous les mondes se trouvent dans l’homme. Toutes ces situations, tous les modèles sont déjà en moi, je dois les découvrir. Je veux les voir. Je veux découvrir en moi ce que nous lisons dans le Zohar.

Question: Cela veut-il dire que je dois regarder en moi et essayer de trouver en moi des réactions internes de ce que nous lisons? Mais nous essayons toujours de nous intégrer aux autres et de les sentir.

Ma réponse: Bien sûr, tout le monde se trouve en vous. Et vous, aussi vous nous voyez en vous. Le même le système où vous découvrez tout, y compris le Créateur se trouve en vous.

Question: est ce que je peux comprendre cela par l’intellect …

Ma réponse: Non, cela se doit être dans les sensations. Progressivement, vous sentirez ce qui tout se trouve à l’intérieur. A l’extérieur il n’y a rien. Toutes ces résistances, les collisions entre moi et ce qui est hors de moi sont supprimées progressivement. Cette séparation, cette distance est émotionnelle. elle disparaitra.

Plus nous parlons de cela, et tout ce qui est en dehors de moi est de plus en plus important pour moi, jusqu’à « aime ton prochain comme toi même » quand votre prochain qui est en dehors de vous, devient plus important que vous même, alors c’est ainsi que vous effacez la distance. Vous avancez vers un état où tout ce qui est à l’extérieur et ce qui est à l’intérieur devient la même chose ou presque. Vous commencez à saisir la réalité de manière plus réelle, qui se trouve en vous.

D’où se créée une telle perception? De ce qui est à l’extérieur devient émotionnellement plus proche de ce qu’il y a à l’intérieur. De là et du sentiment que la réalité se trouve soit disant à l’intérieur. Ainsi une mère sent son enfant à l’intérieur d’elle, malgré le fait qu’il se trouve à l’extérieur d’elle. Donc, d’abord, il était dans son utérus, puis il sort dehors.

Ce sont les étapes de développement. Mais cela ne veut pas dire qu’il s’éloigne, au contraire, l’homme grandi, engendre, est tout ce qui est à l’extérieur comme soit disant existe aussi àl’intérieur. En fait, il n’y a pas d’intérieur ni  d’extérieur. Tout a été fait comme un ensemble complet.

Ici, nous devons passer la barrière émotionnelle, de sorte que ce qui est en dehors de mes émotions deviennent équivalents à ce qui est à l’intérieur de moi. Puis je découvre que toute la réalité est en moi. Et ce n’est pas dans le cerveau, mais dans l’émotion. Le cerveau est le résultat de cette réparation.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale, Zohar, 14/11/2011

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed