Des noms avec un contenu intérieur

Dr. Michael LaitmanLes choses réelles se trouvent même dans l’ensemble de la réalité matérielle devant nos yeux, mais nous n’avons ni la perception ni l’image de leur essence. Tels sont l’électricité et le magnétisme.

Néanmoins, qui peut dire que ces noms ne sont pas réels lorsque nous expérimentons de façon satisfaisante et vivace leurs actions? Nous ne pourrions pas être plus indifférents au fait de n’avoir aucune perception de l’essence de l’objet lui-même, à savoir l’électricité elle-même.

Dans l’ “Introduction au Livre du Zohar Baal HaSoulam nous donne l’exemple de l’eau, qui peut être refroidi jusqu’à ce qu’elle devienne solide ou qui peut être amené à l’état de vapeur et ne peut pas être vu. En d’autres termes, nous ne pouvons pas juger selon notre perception si quelque chose existe ou pas, peu importe ce qu’elle est. Cela est particulièrement vrai dans nos moments où nous avons découvert des fréquences différentes, des phénomènes quantiques, des bactéries et d’autres phénomènes qui ne peuvent pas être ressentis.

En fait, nous voyons que c’est beaucoup plus compliqué que l’image qui est représentée par nos cinq sens grossiers. Je ne peux plus limiter le monde à ces sens limités. En fait, le monde entier en fait n’est pas de la matière, mais des vagues et de l’énergie, et moi aussi je suis comme ça.

En étudiant des phénomènes différents, nous les nommons en fonction de nos sentiments. Dans le passé, par exemple, une personne regardait une montagne et dit:« Ce serait une bonne idée de cultiver des oliviers sur les pentes de cette montagne». Depuis lors, cette montagne est appelée  » Mont des Oliviers ». Y a t-il uneatteinte spirituelle dans tout cela? Non, mais d’un autre côté, l’idée ne vient pas par hasard non plus, sinon selon l’ordre des Lumières des récipients (Kélim). Il n’y a aucun hasard, les noms proviennent toujours de quelque atteinte, dans ce cas, une atteinte matérielle. Les kabbalistes découvrent des phénomènes de la réalité spirituelle dans leurs sentiments, et les appellent par leur nom en conséquence. Qui plus est, ces noms sont remplis d’un riche contenu intérieur qui est stabilisé dans différents aspects, de traitement et de composants.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 19/11/12, “De l’essence de la sagesse de la Kabbale“

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: