Je nous souhaite une naissance facile!

Dr. Michael LaitmanUne personne passe par plusieurs étapes de développement inconscient comme celles que nous avons vécu tout au long de l’histoire. Mais en attendant, ce n’est pas l’humain en nous qui s’est développé. L’humain en nous doit naître maintenant, à travers les douleurs de l’enfantement! Une nouvelle forme d’existence appelée«homme» va se développer à partir du niveau animal.

Toute notre histoire précédente n’était que la préparation pour le développement de la vie humaine réelle. Maintenant, l’espèce humaine doit se développer dans l’ensemble de l’humanité, qui inclut la nation israélienne en elle. Le niveau humain s’appelle le désir de se connecter aux autres, une tendance à se connecter aux autres, une intention.

Au début, ça peut être un penchant égoïste résultant de mon mal être et ma conviction que la connexion aux autres peut améliorer ma situation et me sauver. C’est l’état où nous sommes en ce moment en Israël. La pression que nous ressentons ces derniers temps et que j’ai toujours senti à cause des guerres a été créé uniquement pour nous pousser et nous forcer pour que l’homme naisse, c’est comme les contractions de travail d’accouchement qui poussent le bébé à sortir.

Tout cela arrive de façon à nous faire sortir vers les autres, et parce que cette évolution est déjà au-dessus du niveau de la nature minérale, la végétale et l’animale, un composant supplémentaire est nécessaire ici: la compréhension, la reconnaissance et l’auto-participation. L’embryon qui est sur le point de naître de nous maintenant s’aide lui-même à sortir du ventre de sa mère, de sa nature égoïste.

Grâce à sa compréhension et à la reconnaissance et aux différentes actions d’assistance, ce bébé est incorporé dans le système général, ce qui lui permet de l’utiliser. Le système commence à l’aider et cette aide est appelée la Lumière qui ramène vers le bien.

J’ai effectue des actions sur mes niveaux de développement: la nature inanimée, végétale, et animale, je travaille au sein du groupe. Et même si je fonctionne égoïstement, cela ne fait aucune différence. Si je le fais dans le but de naître et même si je le fais pour échapper à la souffrance, ces actions m’aident dans le processus de la naissance, me poussant en avant avec les contractions. Ensuite, ce sera une naissance facile depuis que j’ai ouvert le passage par moi-même!

Tant que nous sommes dans le désir de recevoir, comme dans un utérus, on se sent bien: Nous nous sommes développés, nous avons aspiré à différentes réalisations, combattu, vaincu, fait des bénéfices et tout était super. Mais ce passage est l’état égoïste qui précède l’état futur, le canal de naissance, qui est un endroit très étroit, comme nous le savons dans le monde corporel.

C’est un passage très dangereux, très difficile, impliquant de grandes souffrances et pressions. Mais nous pouvons élargir le canal de naissance par la Lumière de Hassadim, en désirant une ouverture, pour la connexion. Cela signifie que nous attirons la Lumière de Hassadim à cet endroit, et grâce à elle le canal se dilate, et nous sortons facilement, comme un bébé dans l’eau. Nous pouvons nous aider nous-mêmes de cette façon, même avec l’aide de nos précédents désirs égoïstes si nous comprenons que nous devons naître.

Nous devons donc comprendre que les mêmes problèmes que nous avons connus ces derniers temps à la suite du bombardement à l’extérieur et les difficultés économiques qui vont bientôt être révélées à l’intérieur, tous ces troubles, comme les douleurs du travail, visent à donner naissance à l’humain en nous. D’abord la nation israélienne doit le faire et ensuite tout le monde.

Cette pression va grandir et nous ne devrions pas attendre et faire des calculs basés sur des entretiens politiques. La pression augmentera jusqu’à ce que nous soyons d’accord pour participer à notre naissance.

Il n’y a rien d’autre que ces deux forces, si nous voulons sortir du canal pelvico-génitale rapidement et facilement, nous devons l’élargir par Hassadim, et à répandre la connexion et l’amour entre tous. Maintenant nous sommes dans la salle d’accouchement, dans une crise (le mot « crise », « Mashber» en hébreu, désigne les pierres de naissance que les femmes utilisaient pour l’accouchement dans le passé)

De la 1ère partie du Cours quotidien de Kabbale du 22/11/12, Introduction à l’étude des Dix Sefirot

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: