Les étapes sur le chemin du don sans réserve

Dr. Michael LaitmanAfin d’atteindre le but de la création, nous avons besoin de développer un désir d’atteindre cet objectif, un récipient, un lieu, où nous serons en mesure d’imaginer, sentir, et réaliser cet objectif. Tout dépend du type et de la nature du désir que nous devons préparer.

Pour cette raison, il y a une première étape où une personne mène une existence bestiale, prenant soin seulement de ses besoins matériels: la nourriture, le sexe, la famille, la richesse, le respect et la connaissance, ce qui signifie les désirs naturels avec lesquels il est né .

Vient ensuite une étape où une personne commence à rechercher le vrai sens de la vie Elle estime que les plaisirs terrestres normaux ne la remplissent pas et a du mal à croire qu’elle est née pour vivre une vie comme ça. Elle ne croit pas que l’univers entier sans fin n’existe que pour que l’homme naisse, vive en quelque sorte, et meure. Il doit y avoir ici un objectif plus élevé !

C’est un signe que le point dans le cœur a commencé à parler chez une personne, ce qui l’oblige à effectuer une recherche. Maintenant à partir de ce point, elle a besoin de développer un récipient complet. Cette étape est appelée «une vie rare et malheureuse. »C’est le cas même si une personne dispose de toutes les bénédictions matérielles, et cela ne va pas l’aider si elle se limite artificiellement, en vivant de ​​« pain avec du sel et de l’eau ».

L’humanité a traversé plusieurs étapes au cours de son développement: 2000 ans multipliés par trois, un total de 6000 ans d’évolution spirituelle du monde. Les 2000 premières années, c’était le chaos, suivi par les 2000 ans de la Torah, et les 2000 dernières années est l’ère du Messie, la correction finale.

C’est pourquoi différentes lois étaient en vigueur au cours de chaque période du temps. Chaque période correspond à son niveau de désirs: HBT , HGT et NHY , et chaque niveau est divisé dans les mêmes niveaux de HBT , HGT et NHY . De cette façon, nous pouvons diviser l’ensemble du processus de développement en étapes plus petites, 6000 niveaux. Et en conséquence, nous serons en mesure de comprendre les changements qui surviennent dans chaque partie et au cours de chaque segment du chemin.

C’est pourquoi au cours de cette période de temps, les qualités des âmes qui viennent dans notre monde conviennent à la correction de la phase concrète du développement et appartiennent à HBT, HGT, ou NHY. A notre époque, la correction n’est possible que par la Lumière qui ramène vers le bien. Pendant les générations précédentes, avant le temps des sages talmudiques, il était possible de se corriger en restreignant des désirs corporels. Après tout, les gens de l’époque ont agi au niveau zéro du désir de profiter.

Bien sûr, la vie est ressentie comme rare précisément dans le sens spirituel. Elle peut également être divisée en trois étapes: une personne se trouve dans la Kabbale et dans un premier temps ne sait pas ce qui se passe, ni où elle a abouti. Elle étudie la Kabbale théorique, dans l’espoir de devenir plus sage. Elle ne rêve que de son propre succès, augmentant ses désirs égoïstes, jusqu’à ce qu’elle comprenne que la réalisation ne veut pas dire qu’elle développe ses désirs de réception mais plutôt qu’elle acquière ceux du don sans réserve.

La lumière environnante l’éclaire et la transforme progressivement. Comme un sou qui permet un grand capital, ainsi elle a finalement commencé à comprendre que ce n’est pas le but et qu’elle ne va rien obtenir de cette façon. La forme égoïste dans laquelle elle a tenté de combler ses désirs égoïstes devient inacceptable pour lui. Maintenant, elle est prête à tout juste pour la transition vers les désirs de donner sans réserve.

Ce revirement est un signe de la transition vers un état ​​de Lo Lishma. Autrement dit, une personne découvre qu’elle n’est pas en Lishma (Lo Lishma), pas dans l’état du don sans réserve. Tout ce qu’elle a fait dans sa vie, pas dans la vie quotidienne, mais notamment en termes de sa participation dans le groupe, des études et des différents états qu’elle a traversés, tout ceci n’était que pour elle-même, consciemment et inconsciemment!

Ceci lui est révélé, mais dans la mesure où elle ne serait pas devenue complètement bouleversée et pourrais continuer, qu’elle appellerait avec une prière et ne fuirait pas complètement. C’est ainsi qu’une personne avance jusqu’à ce qu’elle découvre tous ses désirs, ce qui dépend de son accélération du temps et de sa persévérance. Et le plus important est le soutien de l’environnement, de l’entraide qui lui permet de passer de Lo Lishma à Lishma.

Cela devient possible parce qu’elle a formé les récipients, la nécessité d’atteindre le but .Ceci est exprimé en élevant la prière, MAN, le désir visant la Lumière, le Créateur , le seul qui puisse faire n’importe quoi, même de changer la nature de l’homme. Il n’y a pas d’autre source.

Quand une personne obtient l’intention de donner sans réserve, cette intention se réalise dans les mêmes désirs qui étaient auparavant destinés seulement à l’accomplissement bestial. Alors qu’elle s’attendait à les remplir avec l’aide de la Kabbale, égoïstement, et par la suite, au cours de la période de l’exil, elle a tenté de révéler en eux la qualité du don sans réserve. Mais à la fin, elle reçoit la possibilité de donner sans réserve dans les mêmes désirs, et elle le voit comme une libération. Cet état ​​est appelé Lishma, dans lequel elle devient digne de la vraie vie, à la fois dans ce monde et dans le monde à venir.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed