Devant qui je ressens de la honte?

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, l’article “Exil et rédemption”: Un idéal de laïcité découle de l’humanité et ne peut donc s’élever au-dessus de l’humanité. Mais une idée religieuse, qui provient du Créateur, peut bien s’élever au-dessus de l’humanité.

Nous avons toujours besoin de voir ce test en face de nous: A qui voulons-nous faire plaisir? Et à l’opposé, devant qui dois-je avoir peur d’être déshonoré? Aux yeux du public, l’environnement, mes parents, ou des étrangers? Ou je ne prends que le Créateur en compte, même si ce calcul peut être à l’opposé de tout ce qui se passe pour moi au niveau de ce monde. Habituellement, c’est la façon dont tout est arrangé pour nous, une chose à la place de l’autre.

Par exemple, je suis couvert de honte dans ce monde et à travers cela je suis amené à me rapprocher du Créateur, ou bien je préfère refuser d’approcher le Créateur seulement pour ne pas ressentir de la honte dans ce monde. Ici, une personne s’examine toujours elle-même, dans quelle mesure est-elle capable de souffrir.

Ceci est un point très douloureux. C’est un moment important car la honte est au cœur de notre nature. Ainsi, il ne suffit pas de simplement se restreindre ou de se justifier avec sa propre exclusivité, que nous avons hérité à contrecœur. Non, quand toute la honte se révèle à moi, j’ai besoin de l’accepter et ainsi par cette concession d’attirer un gramme de don du Créateur, qu’Il ne connaît même pas.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 3/12/12, Exil et rédemption”

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed