Pourquoi se lamentent les justes?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Il est écrit que les justes se plaignent de manquer de souffrances dans leurs vies puisque c’est la douleur qui agrandit les récipients de la perception.

Réponse: Il ne s’agit pas de la souffrance de l’ego quand une personne, en regardant vers l’arrière dans la vie qu’elle a vécu, se sent mal par rapport aux opportunités qu’elle a manquées.« Là, j’ai raté l’opportunité d’être riche, ici de faire l’amour, et ici de prendre une pause! » et comme ça de suite, de tel façon que dans son âge mûr elle se fera des reproches et se morfondra. Cela est un état terrible!.

Spirituellement, cela n’existe pas, car nous discernons où dans notre vie nous n’avons pas été capables de faire un effort supplémentaire pour le bien de la connexion aux autres, pour le bien de leur correction et de la mienne, pour pouvoir surmonter notre égoïsme vers un degré supérieur, le degré humain. .

Mais cela n’est pas une souffrance car dans la mesure où je le vis maintenant, je suis capable de le corriger immédiatement.

Question: Alors, qu’est-ce que les Justes entendent donc par “souffrance”?

Réponse: Ils se préoccupent des opportunités rates, et immédiatement les satisfassent.

Après tout, ils ressentent encore des désirs. A l’inverse, ils font une sorte de reprise là où ils ont laissé un certain «travail inachevé» dans la vie. Par exemple, à l’heure actuelle je veux voir mes étudiants dans un état parfait. C’est mon souhait le plus cher, et il est déjà en train de faire la mise en œuvre du reste.

Du programme de KabTV “Les bases de la société intégrale” 3/11/12

 

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: