Des cadeaux inespérés du Créateur

Dr. Michael LaitmanNous vivons toujours l’expérience de la force supérieure, l’impression supérieure sur nous, comme quelque chose d’incroyablement délicieux, agréable et gratifiant, et très souhaitable. Nous le ressentons comme un cadeau. Il vient de façon inattendue, sans aucune préparation de notre part.

Bien que nous ayons travaillé dur et on s’est efforcé de le faire, son apparition est toujours surprenante. Et à l’intérieur de ce cadeau nous ressentons l’amour. Cet amour, qui se manifeste par l’effet de la lumière sur nous, déclenche en nous un effet instinctif sur la lumière en retour. Par conséquent, la chose la plus importante est de parvenir à ce cadeau, le premier impact de la lumière sur nous.

Cet amour est beaucoup plus profond que le cadeau lui-même, car il est mesuré par la grandeur du donateur plutôt que par la valeur du don. Cela est semblable à ce qui arrive dans notre monde: Si je ne me soucie pas du donateur, alors je me concentre sur la valeur du don. Supposons que je reçoive quelque chose de la société où je travaille, alors naturellement, je suis indifférent. Mais si un tel cadeau m’est donné par une personne particulière, alors peu importe ce qu’elle me donne. Elle peut me donner un simple stylo, mais ce qui compte pour moi, c’est le signe même de son attention, parce que je ne le mesure pas par la valeur du don, mais par la grandeur de cette personne.

De la même façon, nous définissons ce que nous ressentons dans le monde spirituel. Si nous sommes déjà dans l’atteinte spirituel, alors quand nous sentons l’impact de la lumière sur nous, nous allons instinctivement répondre avec l’amour résultant en nous.

Mais si nous sommes encore dans notre monde, au-delà de la sensation du Supérieur, alors ici, nous devons cultiver cette qualité artificiellement. En d’autres termes, nous devrions faire un effort et essayer d’exprimer la gratitude, exalter à nos yeux Celui qui donne, même si nous ne Le ressentons pas, et à la place, nous ressentons Son travail sur nous: Soudain, nous commençons à comprendre plus, à ressentir plus, et à vivre de nouvelles sensations internes.

Cela me connecte avec le Donneur. Dès que je sens que je reçois un petit effet positif sous la forme de sentiments ou de sagesse, je dois immédiatement commencer à développer ma gratitude à l’intérieur de moi-même. Elle élargit ma perception du cadeau. Et alors, même si le cadeau est petit, je vais commencer à le sentir beaucoup plus grand, et à l’intérieur de lui, je pourrais même sentir le Donneur même.

Par conséquent, étant dans notre monde, dans nos états, nous devons réagir correctement immédiatement aux divers changements positifs spirituels en nous, même s’ils peuvent ne pas être assez spirituels pour l’instant, mais quelque chose se profile déjà dans nos sens et dans l’esprit. Nous devons y répondre avec gratitude et d’exalter le Donneur, le don, à nos yeux. Ensuite, il développe et enrichit nos organes de perception, nos capteurs.

.

En avançant de telle manière, nous commençons à atteindre progressivement le Créateur, et c’est pourquoi Ses dons ne sont valables que dans la mesure où nous pouvons les faire suivre d’une expérience plus profonde de Lui, après tout. Autrement dit, le don est une sorte d’intermédiaire, une communication entre Lui et moi.

 

Du cours virtuel du 2/12/12

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed