La pluie sur le champ

congrès, groupeQuestion: Comment je peux donner quelque chose que je n’ai pas, si je suis totalement dans la corporalité ?

Réponse: Vous n’avez pas besoin de donner quoi que ce soit! Il faut juste savoir comment vous remplir. Nous ne sommes pas tenus de donner quelque chose que nous n’avons pas. En effet, il est dit: «Tu aimeras ton prochain comme toi-même», mais nous ne sommes pas tenus de sentir cet amour, nous sommes seulement demandés de comprendre où nous pouvons nous réaliser correctement.

Le problème est que nous effectuons de nombreuses actions au mauvais endroit. C’est comme la pluie qui tombe dans le désert au lieu d’arroser un champ semé. Tout doit être à sa place. Si vous semez des graines au bon endroit, dans un sol fertile qui est irriguée, les cultures se développeront. Mais si vous semez les graines dans le sable au milieu du désert, rien ne croîtra d’elles.

Quatre-vingt dix pour cent de notre effort dans cette vie est gaspillé sur des choses futiles. Nous ne devrions même pas regarder dans cette direction, mais nous le faisons … de sorte que le problème n’est pas que nous n’avons pas le pouvoir, mais que nous le gaspillons en vain dans le mauvais endroit. C’est toute la question.

L’endroit où nous devrions concentrer notre effort, à l’exception de nos besoins fondamentaux (nourriture et famille) est le groupe. Si nous investissons toute notre énergie dans le groupe, nous progresserons aussi vite que possible. Cependant, nous dispersons nos forces et courons dans des directions différentes. Donc, il ne faut pas se plaindre que nous n’atteignons pas des résultats. Nous avons le pouvoir, nous avons seulement besoin de nous concentrer dans la bonne direction.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 20/12/12, “Introduction à l’étude des Dix Sefirot

 

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed