J’ai travaillé et je n’ai pas trouvé, Ne crois pas

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, « Introduction à l’étude des dix Sefirot», point 98: Maintenant vous pouvez voir que la question que les interprètes ont posée sur la Mitsva de l’amour, en disant que cette Mitsva est hors de nos mains, car l’amour ne vient pas par la contrainte et la coercition, n’est pas du tout une question. C’est parce cela est entièrement entre nos mains. Toute personne peut travailler dans la Torah jusqu’à ce qu’il trouve la réalisation de Sa pleine Providence, comme il est écrit, « j’ai travaillé et j’ai trouvé, crois. »

Lorsque l’on atteint la pleine Providence, l’amour arrive à la personne par lui-même, par les voies naturelles. Et celui qui ne croit pas qu’il peut atteindre grâce à ses efforts, pour une raison quelconque, est nécessairement dans l’incrédulité des paroles de nos Sages. Au lieu de cela, il imagine que le travail n’est pas suffisant pour chaque personne, ce qui est le contraire de ce verset, «j’ai travaillé et je n’ai pas trouvé, ne crois pas. » C’est également dans ces mots: «ceux qui Me cherchent Me trouvent »,plus précisément, ceux qui« cherchent », qui qu’ils soient, grands ou petits. Toutefois, il a certainement besoin d’effort.

C’est parce que l’effort est le «récipient». Ce n’est pas seulement une condition préalable, comme dans notre monde, alors que je peux emprunter à la banque ou voler si je n’ai pas d’argent pour acheter quelque chose. En atteignant la spiritualité, je n’ai pas le choix, l’argent doit être le mien! C’est ma « couverture » (Kissoufa, de la même racine hébraïque que l’argent) sur le désir de recevoir, le Massakh (écran). Il doit être le mien, car sinon, je ne serai pas capable de sentir le remplissage.

On peut «emprunter» du Créateur, puis lui rembourser par notre effort, comme il est dit: «Le magasin est ouvert et la main écrit. » Mais je ne peux pas emprunter comme une aide pour mon développement et non pour la révélation. En vue d’atteindre la révélation, je dois avoir mon propre récipient.

=
De la 1ère partie du Cours quotidienn de Kabbale du 20/12/12, “Introduction à l’étude des dix Sefirot

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed