Le Créateur comme dénominateur commun

Dr. Michael LaitmanQuestion: Nous avons besoin de nous connecter d’une façon intérieure, dans nos désirs. Mais comment puis-je aborder le désir de l’ami?

Réponse: Pour vous, votre inclination vers le Créateur est suffisante. Vous vous connectez seulement avec cette inclinaison, sans chercher à creuser plus profondément. Tous les deux vous ne comprenez pas ce désir que le Créateur a «planté» en chacun de vous. Mais c’est précisément ce désir dans l’ami, et lui seul, qui est important pour vous. Il s’agit d’une inclinaison subtile de l’affinement de l’âme. Vous aimez l’étincelle spirituelle de l’ami, son inclination vers le Créateur. Son caractère et ses coutumes ne sont pas important pour vous, c’est seulement le Créateur qui vous relie, parce que « en Lui notre cœur se réjouira. ». Vous voulez vous rencontrer dans le Créateur.

Les autres désirs sont connectés d’une manière différente, ils demeurent en vous et cherchent tout simplement à l’épanouissement ensemble. Mais en pratique, ce n’est pas l’unité avec l’autre, mais profiter de l’autre.

Et nous, d’autre part, ne nous connectons pas seulement entre nous. La lumière vient à nous et donne sans réserve sur nos désirs, nous relie, et demeure en nous, dans notre connexion. Et alors, tous ensemble, nous sommes heureux d’avoir donné au Créateur la possibilité et la capacité d’être révélé.

Par conséquent, pour vous, il vous suffit d’avoir le goût pour la vérité, pour le Créateur, pour le but. Vous, vous ne savez toujours pas où vous allez, mais le désir existe déjà, et il faut toujours l’élever et prendre soin de lui. Comment? En se connectant avec les amis. Comme résultat de cela, suffisamment de désir apparaîtra en vous pour que la Lumière vous corrige, vous connecte à un grand et unique désir, et dans cela vous révélerez le Créateur et vous réjouirez en son sein.

De jour en jour deviendra plus clair en vous comment utiliser toutes sortes de moyens, afin de vous préparer pour le nouvel Etat. Vous ne réussirez pas à le comprendre à l’avance, et vous n’avez pas besoin de demander la compréhension, mais la force du don dans «au-dessus de la raison ». C’est précisément par cette aspiration au don « au dessus de la raison » que la connaissance vous sera révélée et vous saurez.

 

De la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale 12/12/12, Les Écrits de Rabash

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed