Le travail principal se fait entre les congrès

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quels sont les critères d’évaluation de la bonne préparation au congrès?

Réponse: Le critère principal est que je ressens l’environnement, cette communauté que nous mettons progressivement en place, de sorte que je sens que je suis dedans en sortant de moi-même. La chose la plus importante est que j’essaye toujours d’être dans cet état.

Personnellement, je le sens quand je travaille avec des groupes, en donnant des leçons et des ateliers, et pendant la rédaction du blog, imaginant mes lecteurs et essayant d’être avec eux. Et cela crée peu à peu un sentiment : quand «je» devient «Nous».

Question: Lors d’un congrès, une telle concentration se fait sentir, car le monde entier est en une seule action. Comment pouvons-nous créer ce champ commun en mode normal?

Réponse: Un congrès est un congrès, mais le travail lui-même ne se réalise pas au cours de l’évènement plutôt entre les congrès, alors qu’une personne peut se contrôler et ressentir là où elle est, dans quel état, avec quelle pensée elle s’endort et elle se lève, etc. Au réveil, la première pensée est particulièrement importante. Cela en dit long, en pratique, ce que vous pensiez dans votre sommeil, où vous étiez.

Nous pouvons obtenir beaucoup de résultats de ces contrôles et des buts concrets. En outre, les congrès ne sont destinés qu’à nous alimenter, à faire une percée. En fait, la réalisation a lieu entre les congrès.

Du Cours Virtuel du 30/12/12

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: