Retourner dans les bras du Créateur

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, Lettre 25: Il est dit dans le Zohar que la Sainte Shekhina est révélée à une personne qui est récompensée de la repentance, comme une mère aimante qui n’a pas vu son fils depuis longtemps, et ils ont fait beaucoup d’efforts pour se voir l’un l’autre, et pour cette raison ils ont rencontré de grands dangers, et finalement ils ont atteint cette liberté tant attendue et ont été récompensés de se voir l’un l’autre, puis la mère tombe sur son cou et l’embrasse et le réconforte et lui parle toute la journée et toute la nuit, lui racontant ses désirs et les dangers qu’elle avait rencontrés en chemin, jusqu’à ce jour, et comment elle avait toujours été avec lui, et ne l’avait pas quitté, mais a souffert avec lui partout où il avait été, mais il ne pouvait pas le voir.

A en juger par ce que nous disent les kabbalistes, le Créateur, la Shekhina, fait de grands efforts pour nous, pour les âmes, en nous aidant à nous réveiller et à nous rapprocher progressivement en montant l’échelle spirituelle, afin que nous finissions par être incorporés dans le Shekhina et connectés à celle-ci. En fait, il n’ya pas de changements dans la réalité. Tous les changements ne sont que dans notre entendement, dans notre perception, jusqu’à ce que nous découvrions la Providence supérieure bonne et stable qui ne nous laisse pas un seul instant et qui ne change jamais.

Finalement, une personne atteint que toute la réalité est en repos absolu. Tout ce qui est né dans ses sentiments est la révélation des récipients qui doivent être corrigées. Tous les changements ne sont que l’apparence des récipients corrompus, un par un. Le sentiment de l’être créé dans les récipients qui ne sont pas corrigées c’est ce que représente l’image du monde corrompu pour lui, et de la mauvaise Providence, ce qui signifie ce qui n’est pas éternel et est incomplet.

Mais si l’être créé avance correctement, il comprend qu’il doit construire un soutien extérieur pour lui-même sous la forme du groupe et un enseignant, comme il est dit: «Fais-toi un Rav et achète-toi un ami, et juge toute personne sur ‘échelle du mérite ». Cet environnement influe en permanence et l’appelle. Il va secouer une personne et ne le laissera pas oublier que tout ce qui arrive à un moment donné est la révélation et l’accomplissement de nouveaux Reshimot (gènes spirituels) par lesquels une personne voit le monde, et elle doit corriger ces Reshimot.

L’environnement va l’aider à ne pas oublier et elle sera constamment renforcée par celui-ci. Ainsi, «celui qui choisit un meilleur environnement », selon le Reshimot susceptibles d’être révélées en elle pour être corrigées, elle n’oubliera pas un seul instant le but de sa vie. Elledoit découvrir la bonne attitude et alors elle sera en mesure d’avancer vers la correction jusqu’à ce qu’elle embrasse le Créateur.

Le lieu de rencontre entre une personne et le Créateur est appelé la Sainte Shekhina. La créature prépare les désirs, ses récipients, selon lesquels le Créateur se révèle. Ainsi, nous atteignons l’adhérence qui est le but de la création.

De la Préparation au Cours quotidien de Kabbale du 2/1/13

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: