Les gardes qui vivent en moi

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qui sont les “gardes”? Sont-ils des forces qui jettent une personne en arrière si elle n’est pas prête pour le prochain niveau?

Réponse: Une personne doit créer ces gardes pour elle-même. Il est écrit: «Faites-vous des gardes et des policiers dans toutes vos portes. » Si vous êtes jeté à votre insu, alors ce n’est pas les gardes et les policiers. Les gardes et les policiers sont ceux qu’une personne est en contact avec et qu’elle utilise pour se vérifier elle-même.

Les gardes et les policiers sont des clarifications internes d’une personne quant à savoir ce qui convient ou ne convient pas, et quoi d’autre doit-elle corriger à l’intérieur afin de se rapprocher de l’objectif. C’est un mouvement perpétuel: un pas vers la droite, un pas vers la gauche, lorsque les Guévourot et les Dinim augmentent aux niveaux suivants.

Une personne découvre tout cela elle-même et demande au tribunal d’avoir un procès interne. Elle veut savoir ce qui peut être fait pour avancer. Elle vérifie son attitude envers l’environnement, elle veut de l’aide de l’environnement, que l’environnement agisse de son côté. Cela dépend de la solidité de ses liens avec l’environnement.

Tous les 125 degrés spirituels sont déterminés en fonction de la force avec laquelle une personne adhère à l’environnement. Maintenant aussi, nous nous voyons à travers l’environnement. Si je ne ressens rien en dehors de moi, je ne sentirais pas que j’existe. Un individu ne peut pas exister, il sent qu’il existe car il sent la différence entre lui-même et l’environnement. C’est aussi la façon dont le concept de la vie et de la mort est déterminé.

L’état final corrigé signifie la connexion absolue, inclusive entre tous et le retour à une seule âme, sans aucune distinction, dans lequel la lumière de NRNHY est révélée de manière égale pour tout le monde, devient infinie et sans limite, identique pour toutes les parties de l’âme. C’est pourquoi, je me dois de toujours me vérifier par rapport à l’environnement.

Si j’atteins un tel niveau dans lequel je ne cesse de me contrôler et évaluer en fonction du degré de ma connexion aux amis et vois mon avancement dans cela uniquement, voyant cela comme le seul outil de mesure, ça signifie que je suis déjà au début du l’échelle spirituelle.

À moins que je ne découvre ces gardes et les policiers à l’intérieur de moi et clarifie toutes les conditions que mon niveau me présente, c’est à dire, jusqu’à ce que je découvre ce qui est considéré comme bon et regrette de ne pas l’avoir atteint, je ne vais pas commencer à chercher les moyens de remplir ces conditions qui pourront éventuellement les réaliser: Jusqu’à ce que je passe par toutes ces étapes, je ne ferai pas un pas en avant.

Les gardes et les policiers deviennent mes réceptacles spirituels.

De la 1ère partie du Cours quotidien de Kabbale du 2/1/13, “ Introduction à l’étude des dix Sefirot

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: