Pour briser le cocon et entrer dans le monde spirituel

Dr. Michael LaitmanQuestion : Quel type de préparation intérieure doit être fait avant le congrès des Femmes ?

Réponse : Afin de briser la barrière entre nous, pour adoucir en quelque sorte la situation, nous avons besoin d’organiser un atelier avec le groupe ou un certain genre d’événement, afin de sentir que dans une certaine mesure, il est possible de faciliter la tendance vers la construction d’un lien : ne pas s’asseoir les uns éloignés des autres et se plonger en soi-même, mais sortir de vous-même, s’élever un peu au-dessus de vous-même, vers l’extérieur, vers les autres, et ainsi nous allons trouver notre récipient spirituel, le Kli.

C’est une émotion clairement féminine quand je suis à l’intérieur de moi-même, « je dans mon for intérieur. » Avec les hommes, cela ne ressort pas tellement. D’une part, les femmes surmontent cela avec plus de difficulté, et d’autre part, plus facilement, car il est plus facile pour elles de déterminer où se trouve ce « cocon » en leur sein. Une femme ressent très clairement ce qu’est le « je en moi-même », alors que l’homme non. Beaucoup de temps doit passer avant qu’un homme n’atteigne ce « cocon ».

Ainsi, je suggère aux femmes de tenir plusieurs réunions, des discussions sur ce sujet. Il pourrait s’agir d’un atelier. Je pense que ce sera suffisant pour au moins commencer à sortir de soi. Et par la suite, durant le congrès, nous allons en parler et nous occuper de ça.

Question : Que conseillez-vous aux femmes qui comprennent l’importance de leur présence à la convention, mais qui préfèrent ne pas y aller physiquement ? Comment est-il possible de les aider à surmonter ce « cocon » ?

Réponse : Je pense que l’on doit simplement décider de travailler sur soi sans faire attention à ceux qui vous entourent : « Nous devons le faire maintenant ! » et commencer à agir, essayant constamment de briser la coquille de l’isolement. Vous verrez à quel point, d’une part, c’est difficile, mais d’un autre côté, les coups constants de l’intérieur de ce « cocon » le casseront à la fin. Mais il faut le faire inévitablement ! Sans cela, nous ne sentirons pas que nous sommes dans le monde spirituel qui se trouve en dehors de nous, au-delà des limites de ce « cocon ».

De la leçon virtuelle du 06/01/13

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: