Daily Archives: 6 février 2013

La joie de la libération

Dr. Michael LaitmanNous recevons d’en haut la force du don, sans savoir de ce que c’est, parce qu’elle appartient à une existence d’une autre dimension. Par les montées et les descentes nous arrivons à une situation, où nous commençons à comprendre qu’il est préférable de demander d’exister dans une autre force, dans la force du don. Je ne veux pas être dépendant de mon humeur, de ce qui  est plaisant ou le déplaisant, mais je voudrais être au-dessus de tout cela.

Au début, le désir égoïste me motive, mais lentement par la Lumière qui ramène vers le bien, il résulte que l’influence de la force supérieure est de plus en plus grande et me change, je commence à vouloir m’élever au-dessus de ce que je ressens Chaque fois que je sens un goût doux en me rapprochant du Créateur, comme résultat du travail en vue de donner, de la connexion, toutes sortes de manifestations des situations spirituelles, je me « retiens » et demande qu’on me donne d’être dans cette situation, non pas parce que c’est doux, agréable, confortable, où me réchauffe parce que je sens la grandeur du Créateur, ressens l’importance du but, l’importance et ma mission supérieure unique.

Je veux précisément sentir ma bassesse. Bien que la sensation de la bassesse ait aussi plusieurs facettes, et parfois elle découle d’une grande fierté. Mais je sens une telle bassesse qui me permet de ne pas suivre les plaisirs, en remplissant mes sensations et mon esprit, mais je veux être conduit par une autre force, que je ne comprends pas mais dont je sais uniquement que c’est la force de la foi. Elle me permet de ne pas être dépendant de mon raisonnement, et cela se nomme être “au-dessus de la raison”.

Si vraiment j’exige d’être au-dessus de la satisfaction de mon cœur et de mon esprit, le résultat est  quelque chose qui transcende les limites de ce monde, un endroit vide. Alors je prie, je demande la foi, c’est à dire cette force du don ce que la lumière doit m’apporter pour me libérer de ma connexion avec moi-même, de la dépendance des plus grandes saveurs, de toute la “ Malkhout de l’infini” qui elle est pleine de plaisirs.

Je veux être au-dessus de tout cela, dans la force du don, pour de ne pas voir et ne pas demandez à voir la grandeur du Créateur, afin de ne pas être dépendant d’aucun plaisir, satisfaction, connaissance. Je suis au-dessus de cela et ne fais confiance en rien. Et la preuve de cette situation, c’est la joie.

De la préparation au cour matinal, 04/02/2013

 

Reconnaissant pour l’éveil d’En-Haut

Dr. Michael LaitmanLe travail intérieur commence quand une personne sent que dans chaque situation et endroit, peu importe ce qu’elle y trouve avec ses désirs et ses pensées, il y a un éveil d’En-Haut, et elle doit ajouter sa réponse à cette action supérieure. D’abord, elle veut se différencier de ce qu’elle ressent et essayer de trouver ce que le Créateur lui envoie exactement, pourquoi et pour quelle raison ; que veut-Il construire à l’intérieur d’une personne avec ça ? Elle a besoin de clarifier ce qui se passe à l’intérieur d’elle afin de faire la différence entre sa réponse naturelle et celle qu’elle doit développer à l’intérieur et au-dessus de l’autre.

La réponse qu’une personne construit au-dessus de sa nature est composée de sa participation à des événements et d’autre part, elle est contrainte de s’élever vers le Créateur, tout en sachant qu’elle ne peut pas le faire d’elle-même. Mais elle est heureuse de découvrir l’endroit dans lequel elle a besoin de la participation du Créateur, ressentant le Créateur comme un partenaire, comme l’éminent, et comme son sauveur en elle !

Dans ce cas, une personne voit un but clair devant elle, comprenant qu’elle doit atteindre la connexion. Cela signifie que le premier éveil qui vient du Créateur, dans l’esprit d’une personne et son cœur, atteint une mise-en-œuvre correcte. Le signe d’une bonne réalisation, c’est le changement de l’attitude d’une personne en l’opposé de ce qu’elle était avant, et la grande joie qu’elle ressent à ce sujet, ce qui signifie une tentative réussie de s’élever au-dessus d’elle-même.

Et tout ce progrès est dû à la force supérieure qui maintenant reste chez une personne. Chaque action que nous faisons à chaque instant est remplie de cette façon si elle est correctement reçue chez une personne.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 03/02/13, Écrits du Baal HaSoulam

Le serpent n’apparaît pas juste comme ça

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce exactement ce qui va dans le 1% des désirs qu’une personne ne peut pas traiter par lui-même quand il est sous la Makhsom (barrière)? Est-ce le cœur de pierre, le serpent?

Réponse: Nous n’examinons pas ces discernements avant la Makhsom, avant la barrière spirituelle. Avant cela, nous ne voyons rien et n’avons aucune compréhension, aucune reconnaissance de l’endroit où le serpent se trouve et où il ne se trouve pas. Croyez-moi, il se trouve dans vos pensées et désirs les meilleurs et les plus purs, là où vous pensez que vous aimez et êtes dévoues au soin des autres, c’est là que le serpent se trouve.

Tout comme dans l’histoire, à l’époque de l’exil en Egypte, le serpent n’est pas révélé parmi les gens ordinaires, ni les Juifs ni les Egyptiens. Seul Moïse, le Pharaon, le Créateur, et plusieurs prêtres égyptiens, les conseillers de Pharaon et ceux qui étaient proches de lui ont vu le serpent. Ce n’est que parmi eux que le serpent se révèle et devient un bâton, puis le bâton devient un serpent à nouveau, c’est seulement quand une personne atteint de tels niveaux élevés.

Le serpent n’apparaît pas sans un propos, mais seulement comme des serpents minuscules sur le niveau animal. Le serpent réel, a cependant deux jambes, et vous ne l’avez pas encore rencontré. Ce n’est que sur les niveaux supérieurs que l’essence du serpent est révélée. Une Lumière très forte est nécessaire pour nous montrer combien notre désir de recevoir est à l’opposé de la Lumière. La Lumière doit révéler toute sa profondeur infinie et la puissance de son amour et du don de sorte que, par rapport à tout cela, nous sentirons combien notre nature égoïste est à l’opposé de la Lumière.

Le vrai serpent à deux jambes ne se révèle qu’après la Makhsom. Jusque-là, pendant le temps de préparation, seuls de petits serpents nous mordent. Chaque fois que quelque chose vous dérange et vous repousse de vous connecter avec des amis, de l’unité, de la coopération, de la droite intention c’est la révélation de la petite fratrie de ce serpent, et ils vous mangent comme des vers.
[99388]
De la 3ème partie du Cours quotidien de Kabbale du 29/01/13, L’étude des dix Sefirot

Le monde imprévisible

Dr. Michael LaitmanQuestion: Dans le processus de l’éducation intégrale, avons-nous besoin de révéler que nous ne savons pas exactement à quoi ressemblera la société future?

Réponse: Nous nous contentons de mettre en œuvre l’éducation intégrale et conformément à elle, nous verrons la meilleure façon de changer le monde petit à petit pour le mettre au niveau de nos nouveaux Etats.

Ceci est un monde que nous ne pouvons même pas prévoir, alors d’aucune manière nous ne pouvons avancer davantage que nous mêmes.

Le fait est que nous avons toujours évolué de façon linéaire sous la pression de notre égoïsme et pour cette raison nous pouvions prédire les images suivantes, et les plans pour le future, mais ici non.

Le plan pour construire une société intégrale c’est seulement dans l’organisation de notre propre amélioration, plus que de rien d’autre. Et tout le reste découle de cela. C’est pourquoi nous n’avons pas des plans à long terme, car cela dépend de la personne, de son rythme de changement.

Du moment où nous acceptons cette idée, cela devient très simple. C’est à dire, je ne dois pas me forcer pour entrer dans un cadre future. J’atteindrai le cadre que je veux atteindre. Nous sommes déjà en train de devenir intégrales, libres. Le plus important pour nous est de nous engager dans l’unité, la garantie mutuelle, et rien d’autre. De cela découlera tout le reste.
[99491]
Du programme de KabTV “Un monde intégral” 28/11/12

Une alliance pour l’éternité

congrès, groupeRabash, “Vous vous tenez aujourd’hui ici, vous tous”: Il dit: “Je fais ma partie, et j’accepte que le Créateur me donnera ce qu’Il veut, et je n’ai pas de critiques”. Alors il est récompensé d’une alliance, comme il est dit plus haut. En d’autres mots, la connexion reste permanente parce que le Créateur a conclu une alliance avec lui pour toute l’éternité.

Faire une alliance avec le Créateur et les amis est une condition très importante d’abord parce que cela accélère le temps. L’environnement qui m’entoure s’engage vis-à-vis de moi, et je m’engage vis-à-vis de mon environnement. Et alors, même lorsque le désir disparaît, je vais continuer dans le travail. C’est précisément pour cela que l’alliance est nécessaire.

L’alliance est faite pour les moments où nous ne voulons pas nous connecter. Dans ces moments, quand nous n’avons pas le penchant, l’attirance, ou la force pour réaliser des actions qui nous font avancer dans le chemin, alors l’accord d’alliance doit fonctionner, précisément dans les moments des descentes.

Cela fait que la personne doit agir malgré tout. Elle obtient le support de son environnement, comme si elle avait investi de l’argent dans un certain fonds et maintenant elle reçoit les bénéfices. . Une alliance est un accord à propos de la responsabilité mutuelle.

Quand l’homme est capable, c’est à dire dans les états des montées, alors il s’investit, en apportant à tous l’inspiration et l’importance du but. Et quand il est incapable de faire cela, quand il est en descente, il reçoit le retour de ce qu’il avait investi. Il travaille comme une batterie qui accumule l’énergie et après la libère de telle façon qu’il sera rempli par l’une ou par l’autre. Cela aide la personne, comme un rectificateur de courant alternatif, même en inversant des états de négatifs en positifs, dans un travail positif, en « courant directe ».

“Vous vous tenez aujourd’hui ici, vous tous” signifie que les montées et les descentes de chaque personne, et de la même façon les montées et les descentes dans les relations entre les gens, et entre l’homme et le Créateur, tout cela doit être « aligné », de telle façon qu’un état constant soit créé.

De la 1ère partie du Cours quotidien de Kabbale du 25/01/13, Les écrits du Rabash

Rien pour vous-mêmes – tout pour les autres

Dr. Michael LaitmanQuestion: Est-ce que la Kabbale apporte une preuve pour les débutants? Comment puis-je être sûr que je suis sur la bonne voie?

Réponse: Vous n’avez aucune preuve et aucune certitude. Vous pouvez y aller si vous voulez.

C’est la condition pour entrer dans la dimension spirituelle. L’alternative est la souffrance, ce qui finira par vous faire accepter cette condition.

Si vous n’êtes pas capable de vous annuler et refusez le paiement, vous n’entrerez pas dans la spiritualité. N’avez-vous pas entendu parler de cela? Vous êtes à la recherche d’une preuve, d’incitations, ce qui est compréhensible, les choses ne peuvent être autrement. Ces objections sont justes, mais il n’y a pas de place pour elles. Elles s’éveillent en vous uniquement que vous puissiez vous élever au-dessus.

Même le soutien de vos amis ne peut être satisfaisant pour vous. C’est parce qu’au fond de votre âme, vous ne pouvez pas les tenir et même jamais vous unir avec ces gens. Donc, ce n’est pas pour l’amitié et ses avantages.

Simplement aujourd’hui, vous ne connaissez pas encore ce que sont la Première Restriction (Tsimtsoum Aleph), l’écran, et la Lumière qui ramène vers le bien. En réalité, vous ne recevrez jamais rien. Une fois que vous y entrez, vous découvrez que vous avez toujours été là, mais vous pouvez le percevoir qu’au moment où vous êtes devenu prêt à tout rejeter. Et vous le percevez dans les récipients du don, en rejetant pour vous-même, rien pour vous-même, mais seulement pour les autres.

Question: N’y a t-il rien pour nous remonter le moral?

Réponse: Je ne veux pas mettre des paillettes devant vos yeux. Le groupe et nos amis de partout dans le monde qui sont reliés à nous doivent connaître la vérité: la spiritualité se trouve au-delà des forces humaines. Quand une personne a un point dans le cœur, elle comprend que cela est juste. Et même si parfois il semble que l’obstacle ne peut être surmonté, seulement cela peut être vrai et rien d’autre.

Ainsi, vous découvrez toute la vérité. A l’inverse, tout appel à la volonté égoïste, tout attachement à elle, n’est pas la voie spirituelle.

– Mais vais-je obtenir au moins quelque chose?

– Rien du tout!

– Que dois-je faire?

– Vous ne faites rien!

– Qu’en est-il de recevoir la satisfaction spirituelle?

– L’atteinte spirituelle est l’antithèse de la réception. Seulement vous rejetez, vous ne voulez rien pour vous-même. Tout votre énorme désir de recevoir, dont vous n’êtes pas encore conscient, tout votre égoïsme, vous le portez du « ventre » à la « tête » et entièrement vous le rejeter. Et ainsi vous constituez la véritable « tête », l’écran et la Lumière qui ramène vers le bien. Vous ne prenez rien pour vous-même, peu importe ce qui vient à vous, vous donnez tout aux autres. Il est préférable qu’on ne sache même ce que vous avez fait parce que cela pourrait aussi servir comme de « pot ».

Et puis vous commencez à sentir ce que c’est que d’être sur le degré du Créateur…

Votre point dans le cœur doit être en accord avec cela. Il est la vérité et il a les mêmes qualités. Et quiconque n’est pas d’accord est libre de partir. Ces gens sont des partisans, mais ils ne sont pas des kabbalistes.

Question: Cela signifie que nous nous efforçons d’atteindre quelque chose qui n’est pas réel?

Réponse: Tout à fait. Pour vous, pour vos récipients, ce n’est pas réaliste, cela s’oppose à vous. C’est pourquoi il est écrit: « J’ai vu un monde à l’envers. »

Question: Et pourtant, que va-t-il nous arriver? Qu’atteindrons-nous dans la spiritualité?

Réponse: Le Baal HaSoulam a écrit dans la Lettre n°8 à ce sujet: « Tout ce qui se passe dans le monde a un but digne appelé ‘une goutte d’unité.’ Lorsque les habitants des ‘maisons corporelles’ expérimentent toutes les horreurs, à travers leur fierté absolue qui leur ait retirée, une certaine ouverture apparaît dans les murs de leur cœur, qui n’est pas ouverte à tous en fonction de la nature même de la création. Et ils deviennent dignes de recevoir cette goutte d’unité dans leur cœur.

Et ils deviendront comme une impression à partir d’un sceau, et ils verront par eux-mêmes, au contraire, que c’est grâce à ces horreurs qu’ils viennent à atteindre l’absolu, débarrassés de fierté étrangère. L’union avec le Créateur apparaît seulement ici, et c’est là où une goutte d’unité peut régner sur eux. »

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale du 01/02/13, « L’étude des dix Sefirot »

Nous devons nous réveiller!

Dr. Michael LaitmanQuestion: N’est-ce pas sur notre jeu dans le groupe en ce qui concerne la grandeur de la spiritualité comme une épée pour jouet pour lequel le Baal HaSoulam a écrit dans la Lettre n ° 6 que nous utilisons au lieu de la véritable épée qui nous a été donnée comme un don du Créateur à un moment donné?

Réponse: Non, ce n’est pas une épée pour jouet depuis que vous êtes connecté à la vérité, il n’y a que les moyens que vous avez pour atteindre la vérité qui soient artificiels. Le groupe crée artificiellement une atmosphère autour de vous pour l’importance du Créateur, comme s’il la connaissait vraiment. En fait, ils ne savent quoi que ce soit, tout comme Rabbi Yossi Ben Kisma qui était beaucoup plus grand que ses élèves et savait bien mieux ce qu’ils faisaient, mais ils lui ajoutaient leur impression. Grâce à ses élèves, il a découvert l’importance de la spiritualité.

Il en dépend de l’attitude d’une personne, et nous devons travailler sur ce point. Il n’y a pas de concessions ici puisque ce sont les lois du monde. Nous voyons sur les écrans comment parfois il y a une prise de conscience au sein des groupes autour de la parole et les classes sont complètes pendant la leçon, et puis tout d’un coup combien il y a d’étudiants à demi-endormis qui sont partis.

Nous devons nous réveiller! Il doit y avoir de l’électricité dans l’air à cause de la grandeur de l’objectif! Si ce n’est pas le cas, alors nous n’aurons pas assez de puissance pour l’atteindre.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 31/01/13, Écrits du Baal HaSoulam

Attendez, Il peut venir aujourd’hui

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment puis-je examiner chaque action que je fais de manière plus efficace afin de découvrir la raison de l’éveil d’En-Haut qui l’a causé?

Réponse: Permettez-moi de vous donner un exemple. Supposons que le téléphone sonne et tout à coup une voix inconnue dit:«Attendez, je viens pour régler mon compte avec vous aujourd’hui, » et raccroche tout comme dans les films d’horreur. Vous ne savez pas qui vient d’appeler ni de quoi il s’agit! Vous commencez à regarder tout le monde que vous rencontrez avec méfiance et crainte. Vous vérifiez et examinez tout ce qui se passe.

C’est exactement la façon dont nous devrions chercher le Créateur. Nous avons besoin de l’inquiétude, l’anxiété, la peur, l’insécurité et le sentiment d’impuissance que forcent une personne à rester sensible et vigilante et à vérifier tout ce qui croise son chemin.

Si l’objectif est très important pour moi, mais je ne vois pas que j’avance vers lui, je m’inquiète de ce qui se passe, et je dois trouver ce qui s’interpose sur mon chemin. Quel est le but exactement ? Et peut-être ne suis-je pas en train de l’imaginer correctement ? Quels sont les moyens pour y parvenir?

Ici, je découvre que mon problème est que je dois tout simplement tourner la haine en amour. Je dois vérifier mon état et mon intention et à reconnaître le moment où je ne peux pas accepter. Je dois faire attention à ce que je ne respecte pas et considère comme sans importance maintenant, pour essayer de le sentir. Alors, je vais reprendre conscience et tout à coup je verrai le monde supérieur. Je ne le vois pas maintenant seulement parce que je ne veux pas le voir!

Tout dépend d’arriver à modifier les principes selon lesquels une personne se rapporte à la réalité. Ces principes déterminent comment sera la réalité de cette personne, à quoi elle ressemblera.

De la 1ère partie du Cours quotidien de Kabbale du 03/02/13, Les écrits du Baal HaSoulam

Motif pour se tourner vers le Créateur

Dr. Michael LaitmanQuestion: Si une personne doit être prête à rester dans le «petit état», d’où elle prendrait l’envie et la motivation pour continuer à progresser?

Réponse: Mais je veux avancer pour ressembler le Créateur encore plus! Le Createur est un modèle de modestie pour nous. Et je dois atteindre un tel état comme si je n’existais pas – tout comme le Créateur n’existe pas pour moi maintenant. Ainsi je peux m’ équilibrer avec lui.

Il semble que cela nécessite une très grande guerre avec moi-même. Mais c’est une belle guerre, parce que j’y suis à la recherche d’un Créateur, pour qu’il combatte pour moi. Si j’étais seul dans cette guerre, ma position serait sans espoir.

Mais puisque j’ai besoin de l’aide du Créateur cela me donne une grande joie. Parce que maintenant j’ai une raison pour Le demander.

De la leçon sur la lettre de Baal HaSoulam 05/02/2013

Un morceau de bois qui ressent de la douleur

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, «Un discours pour la conclusion du Zohar»: A cette époque, vous atteindrez l’équivalence de forme avec le Créateur, comme toutes ses actions sont de donner sans réserve et faire profiter les autres, de sorte que vous, toutes vos actions seront uniquement à donner et au bénéfice des autres. C’est la Dvekout complète.

Question: Qu’est-ce que l’équivalence de forme? Comment puis-je avoir la même forme si je suis un désir de recevoir?

Réponse: Supposons que vous vouliez me ressembler. Je joue avec vous, je me présente à vous sous une certaine forme, et puis vous essayez de faire comme moi: Tu fais ce que je fais, pense comme moi et parle comme moi. Le lendemain, je vous présente un formulaire amélioré et vous devez vous adapter à moi encore plus, à la fois dans votre discours et dans vos actions et pensées. Je vous donne des exemples et vous devez les suivre, ce qui est appelé une équivalence de forme.

Ici, vous pouvez demander: «Mais comment puis-je ressembler au Créateur si je ne le vois pas» On dit: «. Retournez vers le Seigneur, votre Dieu:« Comment puis-je retourner à Lui, comment puis-je devenir de plus en plus semblable à Lui ? Au moins, donnez-moi quelques exemples … »

Demandez. Demandez au Créateur de vous donner un exemple pour vous montrer qui Il est et ce qu’Il est, afin que vous puissiez être comme Lui. Si vous ne demandez pas, cela signifie que vous ne voulez pas être comme Lui. Lorsque vous n’aurez vraiment besoin que d’un exemple, vous le recevrez.

Question: J’ai un chat, je peux lui apprendre tout ce que je sais, mais va-t-il finir par être comme moi?

Réponse: Un chat n’a pas de point dans le cœur. Vous ne pouvez pas lui apprendre, vous ne pouvez que l’apprivoiser. Vous pouvez tirer chose de lui, mais vous ne pouvez pas faire de lui un être humain, car un homme Adam signifie«Domé – semblable» au Créateur. Un chat n’a pas le point de départ pour cela, il n’a pas l’étincelle initiale, il n’a pas de point dans le cœur.

Si ce n’était pas pour le point dans le cœur, qui est entré le désir de recevoir au cours de la brisure des récipients, alors nous aussi nous nous développerons au niveau de l’animé. Mais quand nous aurons terminé cette phase, le point du niveau parlant éclate en nous. C’est ce qui arrive aujourd’hui à l’humanité: il a atteint la fin de son développement au niveau « animal ».

Ensuite, le niveau inanimé de la nature est apparue, puis le niveau végétatal, puis le niveau animal. S’il n’y avait pas le point de l’être parlant dans le niveau animal, l’être humain qui appartient au niveau parlant, alors il n’y aurait rien d’autre vers quoi se développer, tout se terminerait ici.

C’est la surprise et le problème dans notre monde: les gens ne comprennent pas qu’ils sont confrontés à un nouveau niveau. Ils ne comprennent pas parce qu’ils ne le voient pas, ce n’est pas tangible, il est spirituel. Tous les niveaux précédents étaient matériels, tandis que le niveau parlant ne l’est pas.

Si je suis sur le niveau de la nature inanimée, je ne peux pas identifier les niveaux qui sont plus élevés que les miens: les niveaux végétal et animal. Il y a un lien entre eux qui est visible à la fois à la partie inférieure et la partie supérieure, mais je n’ai aucune idée de ce qu’est le niveau humain, et l’atteindre c’est un grand mystère pour moi. Que puis-je faire, si je n’ai aucun moyen de m’accrocher à lui, aucun exemple, mais seulement une grande inconnue?

C’est la raison pour laquelle tout le monde ne comprend pas ce qui se passe et ne peut pas accepter le message de l’ascension future.

A Log That Feels Pain

Initialement, le désir créé par le Créateur était la partie qui sert de point dans le cœur (•), Galgalta ve Eynaim (GE). C’est ce qu’on appelle « Israël », qui signifie « Yashar-El » (droit à Dieu). Abraham prit les personnes qui appartenaient à cette partie de l’ancienne Babel, tandis que les autres Babyloniens sans un point dans le cœur sont restés.

Puis, par l’éclatement, la destruction, les points d’Israël sont tombés et ont été mélangés avec la matière du désir. C’est l’exil du peuple d’Israël, l’intégration mutuelle des attributs résultant de toute personne ayant un point dans le cœur aujourd’hui.

A Log That Feels Pain

Pourtant, il est très difficile pour les gens de voir qu’il y a une autre phase de leur développement devant eux, un autre niveau qui est de meilleure qualité et plus essentiel et plus puissant que le niveau « animal ». Imaginez que vous ne pouviez voir que des plantes à la surface de la terre. Comme elle serait différente cette image à celle du niveau supérieur, avec les animaux, les oiseaux, les poissons, et les personnes avec leur civilisation.

Maintenant, lorsque nous sommes confrontés à un nouveau niveau, personne ne le comprend ni ne peut percevoir la nécessité de s’élever vers lui.

Question: Si le point dans le cœur détermine tout, puis-je être comparé à Pinocchio aujourd’hui?

Réponse: Sans le point dans le cœur vous seriez un « morceau de bois », mais dans ce morceau de bois il y a autre chose, et quand Geppetto commence à le couper avec sa hache, il crie, c’est «le point dans le cœur» qui soulève la voix de l’homme. Tout le reste en nous est en effet seulement un «morceau de bois».

Le niveau suivant ne peut pas être formé à partir de rien. Donc les gens qui ressentent le besoin de se développer viennent à nous, à Bnei Baruch, pour avancer par l’amour, avec une inclinaison vers le haut. D’autres auront à se développer par le chemin de la souffrance pour arriver à ce niveau.

A Log That Feels Pain

Si le point dans le cœur ne se distingue pas et ne rappelle pas aux gens qu’il existe, seules les souffrances vont les pousser en avant. Le point dans le cœur attire les gens vers l’avant tandis que les souffrances les poussent par derrière. C’est comme un dipôle et tout dépend de ce qui vous touche, que ce soit Torah ou la souffrance.

A Log That Feels Pain

De la 4ème partie du DCours quotidien de Kabbale du 03/02/13, Un discours pour la conclusion du Zohar”