Égaux et différents

congrès, groupeLe Baal HaSoulam, « Un discours pour la conclusion du Zohar« : Par conséquent, ceux qui ont un niveau peuvent composer des livres et mettre leurs atteintes par écrit en allusions et allégories. Ils seront compris par tous ceux qui ont été récompensés des degrés que décrivent les livres, et ils ont un niveau commun avec eux. Mais ceux qui n’ont pas été récompensés de la pleine mesure du degré des auteurs ne seront pas en mesure de comprendre leurs indications. Et c’est encore pire pour ceux qui n’ont pas été récompensés de l’atteinte, ils ne comprennent rien à leur sujet, car ils n’ont pas d’atteintes communes.

Si une personne atteint quelque chose, alors, selon son interprétation, elle ne peut imaginer et préciser, même un peu, ce que les kabbalistes à d’autres niveaux ressentent. Mais bien sûr, une personne qui n’est pas passée par les niveaux dont les livres parlent ne peut comprendre à quoi ils ressemblent. Bien sûr, si une personne est seule dans ce monde et n’a acquis aucune atteinte spirituelle et à n’importe quel niveau, elle ne sera certainement pas en mesure d’imaginer correctement tout ce qui est dit dans les livres de la Kabbale.

Question: Peut-on dire que deux personnes qui sont dans le même monde spirituel atteignent le même niveau d’annulation?

Réponse: Mais chacun fait seulement à sa manière et selon sa mesure spécifique.

Question: Alors, en quoi est égale leur annulation et en quoi sont-ils différents?

Réponse: Supposons que j’ai commencé à étudier dans une université avec mon ami talentueux et intelligent ; il est intelligent et je ne suis pas assez intelligent, et ainsi chacun de nous à la nécessité de faire des efforts différents. Lui, avec son étude, parvient à s’amuser et à chercher du travail, tout est facile pour lui, tandis que le pauvre que je suis doit transpirer avec ses livres du matin au soir et ne voit pas la lumière du jour. Finalement, nous sommes tous deux diplômés: Il possède un diplôme et j’ai un diplôme. C’est ce qui arrive souvent dans notre monde.

Mais dans la spiritualité, c’est différent ; toute la question réside dans les efforts que la personne fait. Je ressens le niveau que j’ai acquis pour toute la profondeur de NRNHY, tandis qu’il atteint le niveau minimal de Nefesh. Par conséquent, il dit: « La récompense est fonction de sa peine. » La douleur est dans ce cas l’effort d’une personne. C’est la façon que la valeur inverse entre Lumières et les récipients est arrangée.

Question: Alors, qu’est-ce que cela signifie d’être dans le même monde avec quelqu’un?

Réponse: Nous sommes sur le même niveau, mais la profondeur, la reconnaissance, la compréhension, les raisons et les résultats sont différents pour chacun de nous. A chaque niveau, il y a les Lumières de NRNHY, les Sefirot KHB-ZON, les niveaux de la nature cependant, le végétal, l’animé et le parlant. Un chat vit dans notre monde, tout comme nous, mais qu’est-ce qu’il comprend par rapport à nous? C’est la même chose dans la spiritualité: Qu’est-ce que le désir au niveau d’un « chat » comprendra et ressentira?

Question: Si deux personnes se soucient de l’autre et que chacune fait de son mieux, comment leurs efforts sont compatibles?

Réponse: La force spécifique personnelle ne change pas, tout comme les cellules souches. Ce sont plutôt les efforts et l’activité soutenue qui changent: dans quelle mesure chacun a fait des efforts et est incorporé dans tout le monde. Si je suis incorporé dans tout le monde à mon point de racine, à la fin de la correction j’atteins ce que vous atteignez et nous y adhérons totalement. Et chacun de nous peut atteindre cette adhésion à partir de ce point racine.

Ainsi, nous nous distinguons dans le point « racine » initial où il n’y a pas d’épaisseur (pas « d’épaisseur » du désir), mais seulement la différence, la racine, la partie postérieure de Nefesh de Kedousha. Nous prenons tout le reste du récipient général total, par la suite, nous devenons égaux dans notre niveau, dans notre compréhension, en tout, mais chacun se voit toujours à son point de départ. Nous restons différents, la racine différente qui vient du Créateur demeure, et de là nous commençons à voir et à découvrir Sa richesse et diversité.

Question: L’image à la fin de la correction est claire, mais que se passe-t-il le long du chemin?

Réponse: Tous les amis sont dans le même monde, mais chacun pense et comprend différemment. Chacun a ses propres aptitudes et compétences: l’un est plus doué en musique ou en peinture, un autre écrit des livres, et l’autre fait des films, et encore un autre ne sait comment réparer un pneu crevé. C’est la même chose dans la spiritualité: A la fin de la correction il n’existe pas de différences, mais dans les niveaux intermédiaires au cours de l’ascension, tout le monde atteint le monde à sa façon, bien sûr.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 06/02/13, « Un discours de conclusion du Zohar »

 

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: