L’avenir du monde est dans la connexion

Dr. Michael LaitmanQuestion: Aujourd’hui que la vie semble insipide et que l’humanité se heurte à des problèmes sans fin, que peut nous dire la sagesse de la Kabbale au sujet du sens de la vie?

Réponse: La Kabbale dit que nous ne pouvons trouver le sens de la vie que si nous sommes adaptés à la nature. Ensuite, nous recevrons lq sqtisfqction, qui est, en fait, le sens de la vie.

Donc, je peux recevoir la satisfaction si je suis adapté à la nature. L’adaptation génère une connexion et alors, tout ce qui est dans la nature se trouve également en moi. Je deviens le système interne qui est relié à la nature.

Comment peut-on se connecter à la nature, à quelque chose qui est entier, éternel et grand? Ce n’est possible que par la similitude des propriétés. La similitude des propriétés se réfère au fait d’être dans le don et la connexion, tout comme le reste de la nature est connecté. Là encore, aux niveaux végétal et animal dans la nature tout est connecté à un seul système. Mais c’est comme si l’homme est laissé en dehors du système afin de s’y connecter par lui-même consciemment, volontairement, en faisant ses propres efforts afin de trouver la façon de s’y adapter et de devenir une partie intégrante qui complète l’ensemble du système, tout comme la dernière partie d’un puzzle.

C’est ce que nous devons atteindre. Dans la mesure où nous nous approchons de cet état, nous nous sentirons mieux, puisqu’il y a toute une vie dans le tableau général du puzzle.

Ainsi, la sagesse de la Kabbale parle de la façon de recevoir, d’acquérir, de tirer le meilleur parti de notre vie où tout le monde souffre et de passer à une vie meilleure.

Ceci est accompli par la connexion. La connexion dépend de la capacité d’une personne: Il y a des gens qui sont amenés à des niveaux élevés de connexion spirituelle et d’unité par leur manque, et il y a des gens qui sont portés à la simple connexion « commune » par leur désir et leur manque mais, d’une façon ou d’une autre, l’avenir du monde est dans la connexion. Donc tout le monde va sûrement trouver sa propre forme et l’intensité de la connexion en fonction de ses attributs internes. Le plus important est de compléter le tableau.

C’est ce que la sagesse de la Kabbale nous enseigne. Donc, cela n’a rien à voir avec les religions et les croyances. Si une personne se sent mal et que la connexion semble la bonne solution pour le monde entier, si elle sent intérieurement que ça vaut la peine, que c’est bon, bénéfique et souhaitable, alors elle rejoindra la sagesse de la Kabbale ou le système de l’éducation intégrale.

 

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 07/02/13, «Un discours pour la conclusion du Zohar »

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed