Travail spirituel et plaisir

Dr. Michael LaitmanQuestion: D’aimer la diffusion est-ce une bonne ou une mauvaise chose ?

Réponse: C’est bon. D’une autre façon c’est pire. Une personne doit jouir de son travail spirituel, même quand elle doit se pousser et se forcer à y participer. Ce n’est pas du masochisme, c’est simplement comprendre que les choses ne peuvent être autrement parce que je travaille sur mon égoïsme.

Question: Est-ce à dire que vous pouvez faire tout ce qui vous donne le plus de plaisir: des études si vous voulez étudier, diffuser, si vous souhaitez diffuser?

Réponse: D’abord, vous devez trouver la partie du travail commun au sein du groupe où vous pouvez être utile.

Il y a des personnes qui ne peuvent pas étudier du tout. Elles passent leur temps avec le groupe, elles aident, elles font des choses, et peu à peu elles commencent à entendre et à participer à des séminaires. elles absorbent la matière pendant le travail et non au cours de l’étude.

Et il y a des personnes qui n’aiment pas le travail en groupe, elles préfèrent étudier et diffuser. Qu’elles le fassent. Finalement, elles commenceront aussi à entendre qu’elles ne réussiront pas sans le groupe parce que la Lumière se gardera de les influencer et elles comprendront qu’elles en ont besoin.

Les personnes ne devraient pas être obligées de faire quelque chose. Une personne doit avoir la possibilité d’être dans le groupe de quelque côté qu’elle veut tant qu’elle ne cause pas de mal. Et tout ce qu’elle a besoin d’ajouter au groupe, elle l’ajoutera plus tard.

 

Depuis la Leçon virtuelle du 03/02/13

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed