Devant la porte ouverte

Dr. Michael LaitmanUn homme vient à l’entrée qui conduit vers le monde spirituel, et au dernier moment, il recule. Parce que cette entrée s’ouvre seulement si vous acceptez les conditions du supérieur. Alors que vous vous approchez de l’entrée, vous pouvez encore les accepter dans une certaine mesure. Mais vous ne pouvez pas vous détacher complètement du passé et accepter d’aller vers l’avenir. Parce que cette porte – c’est la frontière entre le passé et le futur. C’est pourquoi vous reculez

Question: Qu’est-ce qui nous manque à un tel moment?

Réponse: Il nous manque le soutien mutuel, la force de l’environnement. Nous ne pouvons réveiller le Créateur et Le forcer à agir que par un soutien mutuel. Vous ne pouvez pas passer cette porte sans l’aide de l’environnement: sans qu’on vous pousse et qu’on demande pour vous.

Passer dans le monde spirituel à travers un trou – cela signifie de se connecter à d’autres désirs, pour ouvrir ensemble entre nous la réalité qui existe derrière cette porte. Nous ouvrons cette porte entre nous, donc je ne peux pas me passer de leur soutien!

Et ce soutien dépend de comment je peux réveiller mes amis. Ils existent et me soutiennent dans la mesure dans laquelle je les réveille, parce que ce sont les parties de mon propre âme. Il me semble seulement qu’ils ont le libre arbitre, et que quelqu’un agit contre moi. Mais tout cela m’a été donné pour que je me corrige et obtienne leur soutien dans cela. Pour ce faire, j’ai besoin de rabaisser mon ego – ce sont les règles du jeu.

Il s’agit d’un théâtre où avec moi sur la scène apparaissent des artistes différents: les uns se présentent comme mes amis, les autres –  comme mes ennemis, on m’aime ou on me déteste. Avec leur aide, de diverses manières, je dois amener mon égoïsme vers la correction.

Mais en réalité, ils n’existent pas. Ils apparaissent sur la scène uniquement pour que j’accomplisse mes actions par rapport à eux. Une fois je les perçois comme mes amis qui existent à côté de moi, comme mes amis ou comme mes ennemis. Cela signifie que je les perçois « à l’intérieur de la raison. » Et une autre fois, je vais au-dessus de la raison et je les accepte comme un jeu du Créateur. Dans la combinaison de ces deux points de vue consiste toute la Torah.

De la leçon sur la lettre de Baal HaSoulam, 14.02.2013

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: