La fin de l’ère de l’information

Dr. Michael LaitmanNous entrons dans un nouvel état où la « barre supérieure » qui a été créée pour l’humanité est modifiée. Dans l’ère qui touche à sa fin, il s’agissait d’informations: Celui qui a des informations dirige le monde. Ce n’est pas par hasard que les banques sont devenues une sorte d’entreprises industrielles: Elles réalisent également un bénéfice, mais directement sur le niveau de « l’information. » Et ceci est conforme aux lois de la nature. En effet, si j’ai des informations, je n’ai besoin de rien d’autre. L’information par elle-même est devenue un objet que nous fabriquons, concevons, et vendons, tout comme de la marchandise réelle.

Maintenant, cette époque touche à sa fin, et celui qui a plus d’informations ne peut plus « déplacer des montagnes. » Avant que l’information était tout simplement « linéaire », elle a été faite d’une chaîne de « morceaux » qui se connectent à un conduit égoïste. Maintenant, cependant, nous entrons dans un monde « rond », l’ère d’une humanité intégrale, et les états ne changent pas en douceur, mais traverse une crise. Elle provient du fait que nous ne contrôlons pas cette transition et ne savons pas ce que nous sommes sur le point de rencontrer.

Autrefois, tout était clair et même les révolutions étaient adaptées au cadre d’un raisonnement logique. Les gens savaient comment accélérer le développement de la technologie et de la science et travaillaient à pleine vapeur. Mais aujourd’hui, rien n’est plus clair.

En attendant, la prochaine étape de la désignation générale de l’homme, le principe clé suivant, le critère principal suivant de la société, son intensité et développement, sont atteints. C’est la réalisation d’un nouveau système. Quiconque l’atteint sera une « grande » personne.

En pratique, cela signifie que dans notre temps, nous devons changer l’homme et non le monde. Pour la première fois, nous devons nous adapter au système qui nous est révélé. Mais cette fois ce n’est pas nous qui construisons le système selon notre ego de l’intérieur. Le Créateur ne nous exhorte pas à l’intérieur, mais nous révèle que la carence en nous et nous montre un exemple à l’avance afin que nous nous construisions en fonction de l’exemple. L’humanité doit devenir intégrale et « ronde » comme l’ensemble de la nature. Plus vite nous comprenons cela, moins nous aurons à souffrir.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale 12/02/13, « discours de conclusion du Zohar« 

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed