La dimension de la mort apparente est une sortie vers le haut

Dr. Michael LaitmanPlusieurs conditions de base doivent exister pour que la correction ait lieu. Tout d’abord, le désespoir de ses propres pouvoirs. Cette clarification doit être en raison de ma propre expérience. Je dois être sûr que rien ne m’aidera et de ne pas accepter ceci juste comme de la foi et de renoncer à mes propres tentatives.

Une personne doit atteindre le sentiment de rentrer dans une impasse. Mais d’autre part, une nouvelle réalité se révèle dans le même récipient que l’on appelle la force supérieure qui fournit la force pour tirer une personne de cet état de désespoir. En outre, il est important de savoir pourquoi une personne veut ce sauvetage autant que la correction ne sera pas pour un remplissage égoïste, mais qu’elle l’amènera à un état « de l’amour des êtres créés à l’amour du Créateur. »

Tous les changements qu’une personne acquière de cette façon s’accumulent dans le même manque. Au moment où elle est prête pour l’action de la Lumière, ce qui signifie qu’elle accepte tous les bons composants, la Lumière commence immédiatement à donner sans réserve sur elle.

Le don de la Lumière est composé des cinq Lumières de NRNHY ou dix Sefirot. Ces Lumières sont en accord entre elles, conformément au premier niveau qu’une personne doit atteindre. Il y a le bon rapport entre tous ces rayons de Lumière, une certaine gamme qu’une personne doit adapter à son récipient, à tous ces manques: la phase de la racine, phases un, deux, trois et quatre, de telle sorte que chacun sera opposé à sa propre Lumière. Elles doivent inclure tous les composants nécessaires: le sentiment de manque, la gratitude, la connaissance, et la foi au-dessus de la raison.

À la suite de notre travail, toutes ces choses doivent être prêtes à une incorporation correcte entre elles, de sorte que le manque soit adapté pour la Lumière: cinq niveaux de manque en face de cinq rayons de la Lumière. Cela signifie que la lumière doit être exactement à l’opposé du récipient et elle sera alors en mesure de donner à celui-ci.

Dans ce cas, seulement la restriction et un Massakh (écran) manqueront, la Lumière qui donnera au récipient. Ensuite, il y a une connexion complète entre eux, en un tout, par les corrections de la restriction et le Massakh, et le sentiment de la première entrée de la Lumière dans le récipient. Ainsi, l’état d’un embryon spirituel est créé.

 

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 12/02/13, Écrits du Baal HaSoulam

 

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed