Le début de la connexion en trois lignes

Dr. Michael LaitmanQuestion: Que symbolise la correction en trois lignes?

Réponse: La correction en trois lignes, c’est la capacité à différencier l’influence de la lumière, le désir de donner (ligne droite), de l’influence du désir de recevoir (ligne gauche), et la capacité d’être au milieu des deux, afin de les coupler et les connecter ensemble dans la ligne du milieu.

Si une personne travaille dans au dessus de la raison afin de relier ses récipients de réception avec la force du don qui existe en lui, cela signifie qu’il est dans la ligne du milieu, en son point centrale, et qu’il fait des corrections en trois lignes.

Dans ce cas, il n’utilise pas son véritable Malkhout, mais seulement le Malkhout qui monte à Yessod. Cela signifie qu’il examine les récipients qui seront dans la connexion correcte et la participation de Malkhout et Bina. La correction en trois lignes n’est possible qu’après la seconde restriction (Tsimtsoum Bet) quand il est clair pour nous que Malkhout n’est pas capable de recevoir de la lumière en elle-même, mais seulement à la condition qu’elle s’élève au niveau de Bina. (S’élever, en spiritualité, symbolise la correction.)

Au moment où Malkhout s’élève à Bina, ils se connectent partiellement. Malkhout clarifie lesquelles de ses qualités il peut utiliser pour être en contact avec la Lumière, avec Keter.

Afin d’être semblable à Keter et à être dans le don comme Keter, il doit se connecter avec Bina et devenir semblable à elle, comme Bina. Au moment de l’expansion de Bina de haut en bas, elle voulait être semblable à Keter avec toute la profondeur de sa grossièreté (Aviout). Une bonne jonction entre Malkhout et Bina apporte Malkhout au calcul de la ligne médiane.

Il ne peut y avoir de prière (MAN) sans correction des trois lignes. Toutefois, le Supérieur reçoit notre prière pour la première fois lorsque nous demandons le premier contact et que nous sommes prêts à nous transformer en un fœtus spirituel qui s’annule et se limite complètement. Pendant ce temps, nous n’avons pas la correction de trois lignes. Mais plus tard, nous commençons la période des «trois jours de l’absorption de sperme », dans laquelle les trois lignes: droite, gauche, milieu et sont créés. De là commence le développement ultérieur de ces trois lignes.

 

De la 3e partie de la Leçon quotidienne Kabbale 29/01/13, L’étude des dix Sefirot

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: